Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 22:25

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU NPA

DU 31 DECEMBRE 2013

 

 

Pour la deuxième année consécutive, Hollande s’est plié aux traditionnels vœux présidentiels. Cette année, son discours creux a montré que le président vivait dans un autre monde… L'année 2013 a été l'année de la crise, de l'explosion du chômage, de la précarité, des licenciements, alors que la bourse, elle, a bien augmenté… Mais Hollande a le culot d'expliquer que « les résultats sont longs à apparaître mais sont là », alors qu'à cause de sa politique et de celle de son gouvernement, la situation des travailleurs et des classes populaires a empiré.

 

Aveugle et sourd, il continue à prôner pour 2014 une politique d’austérité et de baisse du coût du travail, proposant « un pacte de responsabilités aux entreprises », et prônant l’union nationale pour le « destin économique de la France ». Bref circulez y a rien à voir… sauf si vous êtes riche ou patron !   

 

Pour le NPA, 2014 doit être l'année des mobilisations unitaires pour s’opposer frontalement à ce gouvernement. L’année des mobilisations pour l'emploi et l'interdiction des licenciements, pour réquisitionner les entreprises qui mettent les salariéEs à la rue et les logements vides laissés à la spéculation, contre les politiques sécuritaires et racistes ou encore contre les interventions impérialistes de la France, en particulier en Afrique.

 

Pour ne pas laisser la place à la droite et à l’extrême droite, nous avons plus que jamais besoin d’une opposition sociale et politique à la gauche de ce gouvernement, dans les urnes comme dans la rue. A plat ventre devant les riches et les patrons, Hollande est bien incapable d’inverser la courbe du chômage.

 

En 2014, faisons tout notre possible pour inverser la courbe des résistances, la courbe de l’espoir.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche