Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 07:28

resf-63-signature.png

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant veut augmenter le nombre d’expulsions annuelles pour le faire passer à plus de 30 000 (82 par jour). Les préfets traquent les sans-papiers, particulièrement les familles Roms Kosovars, sans se soucier des décisions de justice.

 RESF globale


Ainsi dans le Puy de Dôme, le 1er septembre, une famille Rom de 10 personnes (avec six enfants de 11, 9, 6, 5, 3 et 2 ans) est arrêtée à Saint-Amant-Roche-Savine et directement conduite au centre de rétention de Rouen pour étouffer les manifestations de soutien en Auvergne. La famille avait déjà été arrêtée le 10 août, conduite à Lille et libérée le 12, déposées à la gare de Lille sans argent ni billet de train.

 

Au moment où leurs camarades de classe constataient leur absence les enfants volaient avec leur mère (les hommes étaient dans un autre avion) vers la Serbie que leurs parents avaient fuie pour tenter de vivre en sécurité. Ainsi le préfet Lamy a privé 6 enfants de rentrée scolaire.

 Laisser les grandir

 

Déjà en mai, le ministre Guéant s’était illustré en stigmatisant les enfants de familles immigrées, coupable selon lui de représenter les deux tiers de l’échec scolaire, une statistique qu’il est bien en peine d’étayer. Cela avec le silence bienveillant du ministre de l’Education nationale.

 

Ces propos insultants sont indignes d’un ministre. Le silence de Châtel devrait relever de la faute professionnelle. A l’heure où celui-ci évoque de nouvelles leçons de morale que dire d’un ministre qui insulte une partie des élèves ? Que dire le matin en arrivant lorsque les élèves découvrent les chaises vides de leurs camarades expulsés la veille ?

 

Aujourd’hui, en France : on rafle des enfants et des parents à l’aube, on les trimballe d’un bout à l’autre du pays dans des conditions déclarées « inhumaines et dégradantes » par la justice et on les fourre à la va-vite dans le premier avion venu, interdisant, de fait, le plus élémentaire contrôle de la Justice sur des mesures expéditives. Tout cela sur ordre d’un préfet qui obéit à un ministre chargé de rabattre les voix de l’électorat le plus raciste vers le président-candidat.

 

 

Laisser les grandir

 

Il reste dans ce pays suffisamment de femmes et d’hommes, d’enseignants, de parents d’élèves, de responsables politiques, de responsables syndicaux, y compris policiers pour dire que trop c’est trop.

 

 

 

La place des élèves

n’est pas en Centre de Rétention Administrative

Refusons les rafles dans les écoles ou à leurs portes

 

Laisser les grandir


Rassemblement à Clermont-Ferrand

Mercredi 28 septembre 2011

A partir de 18H

Devant la Préfecture

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche