Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 12:10

Affiche-Nus-et-debout-Victor-740-ko-copie-1

 

 

Pour souligner l'indécence qu'est de vouloir encore construire aujourd'hui une machine qui tue, pollue, gaspille matière première et énergie;
En bref, une aberration économique et écologique!

 

La construction d'un incinérateur vient de commencer à côté de Clermont-Fd. Au-delà du cas du Puy-de-Dôme, il y a une dizaine d'incinérateurs en projet ou en construction en France. D'autres pays européens sont également aux prises avec cette technique dépassée.

Si hier, il pouvait paraitre loufoque de se passer de l'incinération, aujourd'hui c'est le contraire : les alternatives sont éprouvées et pratiquées avec succès en France et à travers l'Europe.



 

Choisir l'incinération, c'est choisir de:



 

construire une usine qui tuera certains d'entre nous, notamment par cancer

 

construire une usine qui pollue nos terres et empoisonne notre bétail

 

nous faire stocker plus de déchets et plus toxiques que si on trie et valorise correctement. Et oui, les machefers et autres réfiom, il faut en faire quelque chose !

 

brûler des objets réutilisables et des matières recyclables (donc de l'équivalent pétrole) alors que nous devons apprendre au plus vite la sobriété et l'efficacité énergétique

 

construire un monstre qu'il faudra « gaver ». En effet, un incinérateur est obligé d'avoir la gueule pleine pour fonctionner. Donc, c'est brûler ou trier correctement, mais pas les deux !

 

gaspiller l'argent public puisque la mise en oeuvre de solutions alternatives et responsables coûte moins cher (pour le Puy-de-Dôme, plus de 100 millions d'euros d'économie, suivant l'exigence écologique)

 

renoncer à la création d'emplois locaux nombreux générés par ces mêmes alternatives.

 

 

Les alternatives existent.



 

Elles s'appellent tri, réemploi, recyclage, méthanisation des déchets verts, … Les « outils » s'appellent pédagogie et motivation pour trier correctement, tri dans les maisons et les entreprises y compris nos déchets verts, pesée embarquée, recycleries, … Certaines régions sont passées de 400 kg de déchets « ultimes » par an et par habitant à moins de 80 kg. D'autres l'ont fait, nous pouvons le faire !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche