Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 22:37

 

Avec 25,6 % des voix sur l'ensemble du pays, 31,2 et 29 % dans les vieilles régions industrielles du Nord-Ouest et de l'Est, l'extrême-droite est la grande gagnante des élections européennes. L’UMP où Copé vient de se faire débarquer par ses « amis » pour avoir été pris la main dans le sac est trop empêtrée dans sa guerre des chefs et les scandales financiers, responsable tout comme le PS des politiques d’austérité, pour bénéficier du mécontentement contre la gauche gouvernementale. L'abstention massive les rejette l’un et l’autre dans la même condamnation.

 

LA SANCTION DU GOUVERNEMENT HOLLANDE VALLS

 

Le Parti Socialiste n'a pas volé sa défaite. Comment pouvait-il espérer convaincre que voter pour lui s’était voter contre l’Europe de l’austérité et du chômage alors qu’il a lui-même mis en œuvre la règle d’or de l’austérité concoctée par Sarkozy et Merkel et que depuis deux ans il mène une offensive contre la population pour le compte du patronat, de la finance. Son cynisme n’a d’égal que celui de l’UMP, de cette droite et de cette gauche qui, dans tous les pays d’Europe, ont mis en œuvre les mêmes politiques contre les travailleurs et les peuples.

 

L’IMPOSTURE DU FN

 

Le FN a réussi à dévoyer le rejet du gouvernement et d'un système antidémocratique, corrompu, entièrement dévoué aux intérêts des multinationales et des banques. Il serait aveugle de croire un instant que la fille du millionnaire Le Pen puisse être du côté des travailleurs. L’extrême-droite ne recule devant aucune démagogie pour conquérir des députés aujourd’hui, et demain le pouvoir afin de servir les intérêts de la classe capitaliste, des riches et des possédants. Elle flatte le patriotisme stupide, le racisme, la haine de l'autre, la peur de l’étranger pour mieux diviser les classes exploitées au profit de leurs exploiteurs. Le FN saura, demain, si cela lui est nécessaire, en bon démagogue, adapter son discours aux intérêts des patrons et des banques. Il est de l’intérêt de toutes et de tous de se rassembler pour le combattre tout en combattant le gouvernement et les politiques d’austérité. Dans ce combat, les manifestations du 7 juin, un an après l'assassinat de Clément Méric, peuvent être une première échéance.

 

CONSTRUIRE LA CONTRE-OFFENSIVE

 

La montée du FN est aussi le résultat de l’incapacité du mouvement ouvrier, qu'il soit politique ou syndical, de constituer un rempart face aux coups répétés d'un système capitaliste qui fait payer durement sa crise aux populations. Contre, aussi, l’offensive politique réactionnaire menée y compris par le PS pour tenter de justifier sa politique.

 

Là est bien le cœur du problème, car c’est des travailleurs, de la jeunesse que dépend l’issue de la crise dans laquelle les classes dominantes engagent toute la société.

 

Nous avons collectivement besoin de reconstruire des solidarités et des résistances, de rassembler nos forces pour mettre en échec la politique du gouvernement et du patronat comme les ambitions du FN dont ils font le lit.

Partager cet article
Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 16:02

M. Knajyan, d'origine arménienne, vivait avec sa femme, 3 enfants ( 2 scolarisés à l'école Paul Bert, un bébé né en France), et leur grand-mère à Clermont-Ferrand.

 

Arrèté, il est enfermé en centre de rétention depuis plus d'un mois.

 

Nous l'apprenons aujourd'hui, il devrait être expulsé demain dans le pays qu'il a fuit, alors même que lui et sa famille ont quitté l'Arménie car il n'y étaient plus en sécurité.

 

Et aussi par la même, nous venez d'apprendre la probable expulsion de Mr Arakelyan qui laisserait sa mère seule.

 

Dans l'urgence, NOUS APPELONS À UN RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRÉFECTURE DE CLERMONT-FD, AUJOURD'HUI À 18H

 

 

Pour Mr Knajyan : N'oubliez pas de signez la pétition en ligne : ICI

 

 

Un voeu a été voté pour soutenir cette famille ainsi que la professeur d'espagnol Luz Torres et la famille Avetisyan au conseil municipal de Clermont-Ferrand du 23 mai 201

Voir la vidéo du conseil municipal du 23 mai qui a attrait au débat sur ce voeux

 

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=20VqHjzbbUE#t=7680

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 09:04

COMMUNIQUE DU NPA.

DU 26 MAI 2014

 

 

Les élections Européennes ont confirmé, après les municipales, le désaveu des électeurs pour le PS et le gouvernement Valls-Hollande. Et pourtant Hollande ce soir a décidé de garder le cap, de ne rien changer. Et pourtant, la politique menée par son gouvernement depuis qu’il a été élu est directement responsable de la situation.

 

Il a fait la politique du patronat contre les intérêts des salariéEs. Il est directement responsable de la défiance, de la colère de la majorité de la population. Il constate cette situation mais il a donc décidé de​ continuer​, en confirmant la feuille de route de Valls et des 50 milliards d'économies.​

 

Il est urgent que les salariéEs, les organisations de la gauche sociale et politique reprennent le chemin des mobilisations pour combattre les politiques pro-patronales et la montée des droites extrêmes qui en est la conséquence et pour offrir une alternative globale à cette société.

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 21:45

Un appel à la grève nationale des salarié(e)s des centres d'appel à l'initiative de l'intersyndicale CGT,SUD,FO,CFDT,CFTC a été lancé pour le mardi 27 mai de 14h00 à 15h00.

Leurs principales revendications comme l'indique l'affiche ci-dessous sont l'augmentation des salaires, allongement des temps de pause et la temporisation entre les appels.

 

Dans le Puy de Dôme un rassemblement des salarié(e)s des centres d'appel à l'initiative de l'intersyndicale aura lieu devant Acticall MARDI 27 MAI 2014 à 13h30 Zone industrielle du bois jolie à Cournon(derrière le zénith)

 

Voir l'appel intersyndical ci-dessous

GREVE NATIONALE DES SALARIE(E)S DES CENTRES D'APPEL

Historique du groupe Acticall

 

Acticall est une plateforme téléphonique, prestataire pour Bouygues Telecom et EDF. L’actionnaire à 45% de cette « franchise » est Creadev depuis 2009, holding détenue par la famille MULLIEZ, troisième fortune de France et déjà propriétaire de Auchan, Décathlon, Norauto, St Maclou etc.

 

Acticall se décline en 13 sites sur le territoire métropolitain et d’autres, délocalisés en Côte d’Ivoire, Maroc et Brésil.

 

L'ouverture de l'antenne de Cournon d'Auvergne a eu lieu en 2011, avec l'apport de subventions publiques du conseil régional à hauteur de 600 000 euros sous prétexte d'aide à la création de 400 emplois sur le site

 

Ces subventions publiques n'ont servi qu'à enrichir les actionnaires et non à améliorer les conditions de travail des salariés qui se dégrade de jours en jours. Et sans parler des salaires qui sont nettement insuffisant(plafonnés au SMIC), pour des tâches qui requièrent des compétences informatiques, commerciales, juridiques et même linguistiques.

 

 

Le NPA soutien cette lutte

Pour le NPA, aucune subvention publique ne doit être accordé aux grands groupes capitalistes tels qu'Acticall.

Pour le NPA, il est plus de temps de revaloriser l'ensemble des salaires de 300 Euros et aucun salaire ne doit être inférieur à 1700 euros net.

Pour le NPA, il faut dire STOP à l'esclavage moderne que subissent les salariés des centre d'appel.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 21:59

COMMUNIQUE DE PRESSE DU NPA

DU 25 MAI 2014

 

 

 

 

Ces élections européennes auront été marquées par une nouvelle victoire électorale du Front national. Celle-ci traduit la désespérance sociale d’une grande partie du monde du travail et la crise politique générée par les mêmes recettes mises en œuvre par les gouvernements successifs. Non seulement le FN ne peut pas représenter une solution mais au contraire son poids politique aggravera encore la crise.

 

Après les élections municipales, elles confirment la raclée du parti socialiste en France payant ainsi la politique favorable au patronat menée depuis plus de deux ans. Par l’abstention massive ou par le vote pour la droite et l’extrême droite arrivée en tête, les électeurs et électrices ont condamné cette politique. Une sanction similaire touche dans la plupart des pays d’Europe, les gouvernements qui ont mis en œuvre les diktats de la Commission Européenne, de la BCE et du FMI contre les travailleurs et les peuples. Elle sanctionne aussi une Europe capitaliste antidémocratique et éloignée des préoccupations de la majorité des populations.

 

 

Face à cette situation, où la gauche est au plus bas, il est urgent que les salariéEs, les organisations de la gauche sociale et politique reprennent le chemin des mobilisations pour combattre les politiques pro-patronales et la montée des droites extrêmes qui en est la conséquence et pour offrir une alternative globale à cette société.

Partager cet article
Repost0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 14:17

Pour la région CENTRE-LIMOUSIN-AUVERGNE, nous n'avons pas de candidats à ces élections européennes par manque de moyens financiers essentiellement

 

Position du NPA Puy de Dôme :

 

Le NPA du Puy de Dôme a repoussé à l'unanimité l'hypothése d'appel à un vote pour la liste du front de gauche car nous refusons l’ambiguïté que certaines organisations qui le composent et certains de ses dirigeants, en premier lieu Mélenchon, cultivent tant dans leurs positions trop souvent nationalistes, que dans leurs relations avec les partis gouvernementaux et appels du pied renouvelés au Parti socialiste. Le NPA du Puy de Dôme s'est prononcé majoritairement pour un appel à voter pour la liste Lutte Ouvrière. Nous ne sous-estimons pas les divergences avec cette organisation, son absence de préoccupations écologiques par exemple, et surtout son sectarisme à l’égard des autres organisations anticapitalistes et révolutionnaires (nous avons encore pu le constater lors de nos contacts à l’occasion des municipales, lors desquelles le NPA 63 a appelé à voter pour les listes LO en l’absence de listes NPA). Pourtant dans la politique défendue par LO à l’occasion des européennes nous retrouvons les orientations essentielles du NPA : opposition irréductible au gouvernement PS et aux partis qui le soutiennent et refus du nationalisme et du protectionnisme, orientations qui correspondent aux intérêts des travailleurs et des couches populaires de France comme d’Europe.

Partager cet article
Repost0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 13:16

RASSEMBLEMENT VENDREDI 23 MAI 2014

18H00 DEVANT LA PREFECTURE DE CLERMONT-FERRAND

à l'appel de RESF

 

 

 

Monsieur Knajyan qui a fui l'Arménie avec sa famille est en Centre de Rétention Administrative à Lyon depuis le 16 avril. Son épouse se retrouve seule à Clermont-Ferrand avec une grand mère et trois enfants dont un bébé.

Les enfants sont scolarisés à l'Ecole Paul Bert où toute la communauté éducative est mobilisée pour la régularisation de la famille Knajyan.

 

Au même moment Khatchatua Avetisyan est scolarisé en maternelle à l'Ecole Nestor Perret. Ses parents ont dû fuir l'Arménie pour tenter d'être en sécurité en France, mais le père a été arrêté et placé lui aussi en Centre de Rétention Administrative à Lyon.

 

Luz Torres est Colombienne, enseignante d'espagnol au collège Saint Louis à Aigueperse. Elle travaille dans l'éducation nationale depuis 2009(Blaise Pascal, collège Gérard Philipe,l'école Ferdinand Buisson ). La préfecture lui délivre le 21 mars une Obligation à Quitter le territoire Français alors que son contrat de travail court jusqu'en août 2014. Son fils vit avec elle, il est scolarisé au collège Albert Camus.

 

Avec les centaines de personnes qui ont déjà signé les pétitions, nous

exigeons la régularisation des familles Knajyan et Avetisyan et de Luz

Torres

 

Le NPA appelle à participer à ce rassemblement afin d'exiger la régularisation de tous les sans papiers et que s'arrête la traque des sans papiers et cesse les expulsions

Le NPA vous invite à signer les pétition de soutien à ces familles

 

Pour la famille Knajyan : signez ICI

Pour Luz Torres : signez ICI

Partager cet article
Repost0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 19:05

L’affaire des nouveaux TER qui ne peuvent desservir certaines gares pour cause de quais inadaptés et qui fait la Une des médias depuis quelques heures, légitime l’'exigence d’un service public SNCF efficace.

 

Cette histoire pourrait faire rire si elle n’était la conséquence de la séparation entre la SNCF et RFF de 1997. Créer une entité nouvelle (RFF) pour cacher une partie de la dette, loin d'être une solution pour améliorer le fonctionnement du système a, au contraire, accentué les dysfonctionnements qui se sont multipliés ces dernières années avec des conséquences plus ou moins graves pour les usagers du rail, la population et les cheminots. Tout le monde a en mémoire l'accident de BRETIGNY.

 

Le non apurement de la dette lors de la réforme de 1997 a conduit les deux entreprises, la SNCF et RFF, sur la pente dangereuse de la réduction des coûts. Généralisant ainsi le recours à la sous traitance pour assurer notamment les travaux de maintenance et la régénération du réseau alors que la SNCF et son personnel ont toutes les compétences pour les assumer.

 

Une nouvelle réforme du système ferroviaire est nécessaire. Mais une réforme qui permette une réelle réunification de la SNCF et de RFF au sein d’une même entreprise.

Dans le même temps le Gouvernement actuel prépare une réforme, concoctée par le Président de la SNCF PEPY qui reste en place malgré les changements de majorité, pour toujours plus amener la SNCF vers plus "d'ouverture à la concurrence », réforme qui consisterait à éclater le système ferroviaire en trois entreprises distinctes et autonomes, sans aucune cohérence économique, sociale et technique, ce qui va encore accentuer de telles aberrations qui vont coûter des dizaines de millions d’euros alors que la direction de la SNCF supprime des milliers d’emplois, sous prétexte d’économies nécessaires !

 

Tous les ministres concernés « montent au créneau », exigent une enquête et des responsables qui seront coupables. Gageons qu' ’il y aura quelques fusibles à faire sauter mais les seuls responsables sont au pouvoir car ce sont eux qui maintiennent une politique de « rentabilité » de casse du réseau qui détruit le service public.

 

Voilà la gabegie due à la concurrence « libre et non faussée », au fait que ce sont les financiers qui définissent les choix politiques et stratégiques.

 

C'’est aussi pour arrêter cette gabegie que les cheminots et les cheminotes manifesteront unitairement le jeudi 22 mai à Paris.

 

Le NPA appelle à participer à la mobilisation du JEUDI 22 MAI à 14 h00 place de la Bastille à Paris à l'appel de la CGT,UNSA, de SUD Rail

voir tract NPA

 

voir le 4 pages unitaire intersyndical

LE SCANDALE DE LA SNCF : LE GOUVERNEMENT  EST RESPONSABLE !
LE SCANDALE DE LA SNCF : LE GOUVERNEMENT  EST RESPONSABLE !
LE SCANDALE DE LA SNCF : LE GOUVERNEMENT  EST RESPONSABLE !
LE SCANDALE DE LA SNCF : LE GOUVERNEMENT  EST RESPONSABLE !
Partager cet article
Repost0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 13:06

 

 

Stop à la criminalisation du mouvement social !

Arrêt des poursuites !

 

 

Mercredi 21 mai, quatre syndicalistes et grévistes ont été placé en garde à vue. La répression qui s'abat sur eux est basée sur un tissu de mensonge de la part de la direction de la Poste et ne vise qu'à briser leur mobilisation qui dure depuis plus de 100 jours maintenant !

 

Une grève contre la précarité et

contre les suppressions d’emplois

 

La grève est partie de Rueil pour exiger la titularisation en CDI d'une salariée précaire, mise à la porte à la fin de son contrat. La Poste est championne de cette pratique qui consiste à embaucher des « emplois d’avenir », « contrats uniques d’insertion » et autres emplois aidés pour toucher des subventions... puis à mettre sur le carreau ces salarié-e-s pour en embaucher d’autres et ramasser de nouvelles aides publiques. Sur les 627 millions de bénéfices de

 

La Poste, 293 proviennent du Crédit impôt compétitivité emploi généreusement accordé par l’Etat.

La grève remet en cause le droit des patrons à prendre et à jeter les travailleurs et les travailleuses à leur guise. Un enjeu qui dépasse largement le niveau local alors que la plupart des bureaux connaissent aujourd’hui des « réorganisations » tous les deux ans.

 

Tous ensemble !

 

La grève regroupe depuis début février des facteurs de plusieurs centres. En février et mars, elle a également impliqué des postiers d’autres métiers (guichetiers de Rueil, Plate-forme colis de Gennevilliers). Ces dernières semaines, les grévistes se sont adressés à leurs collègues facteurs de Paris, où ils ont été favorablement accueillis, en particulier dans les bureaux visés également par des restructurations. Ils mènent également des actions communes avec les intermittents du spectacle et précaires, qui sont attaqués par le MEDEF et le gouvernement. Oui, il est possible de regrouper les secteurs qui se battent contre l'austérité et contre le gouvernement !

 

Non à la répression !

 

Après avoir refusé la discussion avec les grévistes pendant deux mois, la Poste mise maintenant sur la répression pour défaire le mouvement.

Sept militants du 92 sont menacés de licenciement, ainsi que quatre militants de Paris qui se sont solidarisés de la grève. Ce qui est nouveau et qui indique une implication directe de l’Etat dans la tentative d’écraser les grévistes, c’est le placement en garde à vue de quatre des cinq postiers grévistes des Hauts-de-Seine convoqués le mercredi 21 mai à la brigade de la Sûreté territoriale de Paris et ce malgré un rassemblement de soutien de plusieurs centaines de personnes. Une fois plus, le gouvernement Hollande-Valls montre son engagement aux côtés du patronat et de la répression. Un pas supplémentaire est encore franchit dans la criminalisation des mouvements sociaux.

 

Face à une lutte qui remet en cause la précarité et les suppressions d’emplois, la Poste et l’État s’apprêtent à frapper un grand coup. Ne les laissons pas faire ! Cette lutte, c’est celle de tous les salariés de la Poste et au-delà ! Mobilisons-nous pour demander l'arrêt immédiat de toutes les poursuites contre les syndicalistes et organisons la solidarité avec les grévistes des Hauts-de-Seine pour la victoire de la grève !

 

Pour aider les grévistes :

 

Une pétition a été mise en ligne (http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/sud-poste-92-apr%C3%A8s-trois-mois-de-gr%C3%A8ve-soutenons-les-postiers-du-92).

 

Soutien financier : envoyez vos chèques à l’ordre de SUD Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne-Colombes (avec la mention « solidarité grévistes » au dos du chèque).

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 23:03

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUN

 

Signataires Coordonnées

Coordination des Groupes Anarchistes - clermont-ferrand@c-g-a.org

Nouveau Parti Anticapitaliste - npaclermont@gmail.com

Union Nationale des Etudiants de France - unef.auvergne@yahoo.fr

Osez le féminisme - osezlefeminisme63@gmail.com

 

 

Au printemps fleurissent les Rosières…. Le printemps est là, les Rosières sont en bouton. Montferrand, après la ville d’Aubière continue les festivités de la désignation de la sempiternelle Demoiselle méritante à haute vertu, les 16, 17 et 18 mai prochain.

 

Fête comme une autre ? Non, car derrière la fête se cache une tradition millénaire enfermant les femmes dans ce qu'elles devraient être : des jeunes filles méritantes, de bonne vertu, éduquée à devenir de bonnes épouses

 

Mais d'où vient cette tradition ?

 

Au VIe siècle, St Médard serait à l'origine d'une légende devenue réalité. Il a institué comme tradition qu'une jeune fille vierge et vertueuse se voie remettre une couronne et une dot pour devenir ainsi une « Rosière ».

 

La tradition disparaît pendant la révolution puis réapparaît sous Napoléon. Au début du XIXe siècle, la vertu féminine est non seulement érigée en drapeau national, mais la désignée « Rosière » est aussi mariée de force à un soldat méritant d'avoir pourfendu l'ennemi de l'Empire. Après moult batailles, il fallait repeupler la France, et rien de mieux que de créer du symbole. Symbole valorisé autour d'un hommage rendu à la jeune femme vierge, travailleuse, qui pourra aimablement servir son époux et lui permettre d'assurer sa descendance.

 

Le cérémonial a, certes, un peu évolué, mais les symboles restent les mêmes. Ce couronnement de la « Rosière » regroupe, à lui seul, tous les clichés sexistes, réactionnaires et ringards sur les jeunes filles « à marier », qui rêvent encore du prince charmant. Difficile de ne pas dénoncer ce sexisme ordinaire, banalisé. Il y a encore du chemin à parcourir mais il n'y a pas de petit combat contre le patriarcat.

 

Alors Mesdames, Messieurs maintenant que vous en connaissez la symbolique, s'il-vous-plait, découronnez les Rosières, et osez le féminisme !

 

Voir le tract qui sera distribué

LA FETE DES ROSIERES N'EST PAS UNE FÊTE COMME UNE AUTRE
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche