Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 23:05

La propagande médiatique et gouvernementale n'y changera rien. Le rassemblement des 3 et 4 Août derniers à Notre-Dame-des-Landes est un succès au plan de la mobilisation contre l’Ayraultport.

 

Loin des ridicules 4000 participantEs annoncés par la préfecture et les médias, ce sont près de 40 000 personnes qui se sont retrouvées pour dire leur opposition au projet d'aéroport. Et loin des divisions annoncées, c'est par ailleurs l’ensemble du mouvement, qu'il soit syndical, politique associatif ou autonome qui a démontré son unité d'action dans le cadre de ce rassemblement.

 

Par-delà les fantasmes médiatiques, les échanges formels et informels avec les différentes composantes du mouvement ont placé ce weekend sous le signe de la solidarité. Ce sont par ailleurs des centaines de militant-e-s bénévoles, signe de l'ampleur de la mobilisation locale, qui ont travaillé depuis plusieurs mois à l'organisation de ce rassemblement.

 

Un rassemblement populaire, festif et politique, qui en plein cœur de l’été marque la détermination de toutes celles et ceux qui veulent en finir avec la vision capitaliste qu'incarne ce projet.

 

Au cours de la cinquantaine de débats qui se sont tenus durant le weekend, tous bondés, les participant-e-s ont pu échanger sur l'emploi, l'agriculture, la répression, la concurrence entre les territoires, le partenariat public-privé, l’énergie, la démocratie. Autant de débats qui bien au-delà du projet pose fondamentalement la question d'un changement de société. Les militantEs du NPA y auront pris toute leur place.

 

De toute la France des militantEs sont venus partager l’expérience de leur combat sur d'autres grands projets inutiles. Et parce qu'elle pourrait être la première victoire populaire contre le gouvernement Ayrault, la combat de Notre-Dame-des-Landes inspire désormais d'autres luttes, comme celle du Morvan ou l'occupation, à travers la construction d'une zone à défendre (ZAD), tient une place essentielle dans la mobilisation contre une scierie industrielle.

 

La jeunesse ne s'y trompe pas. Si elle a été particulièrement présente ce week-end, c'est aussi parce que Notre-Dame-des-Landes représente un espace de liberté, d’autonomie et d’autogestion vis à vis du pouvoir. En ce sens la lutte de Notre-Dame-des-Landes est déjà une victoire.

 

Ce rassemblement marque encore une étape dans la construction du rapport de force contre Vinci, le gouvernement et le patronat local : nous ne lâcherons rien !

 

 

 

CorrespondantEs du 44.

 

 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 07:30

RASSEMBLEMENT FESTIF ET MILITANT

3-4 AOUT à NOTRE- DAME- DES- LANDES

DES DEBATS,DES CONCERTS

 

 

 

 

 

Plus d'infos ICI (http://www.notredamedeslandes2013.org/)

Venez rencontrer le NPA sur son stand

 

NOTRE DAME DES LANDES, ON NE LÂCHE RIEN NI ICI, NI AILLEURS

Intégralité du programme du week-end

voir ICI : http://www.notredamedeslandes2013.org/pdf/Programme_final.pdf

 

 

 

 

NOTRE DAME DES LANDES, ON NE LÂCHE RIEN NI ICI, NI AILLEURS
NOTRE DAME DES LANDES, ON NE LÂCHE RIEN NI ICI, NI AILLEURS
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 14:35

L'entreprise ELBA du groupe Hamelin fait partie des 500 plus grande fortune de France, licencie 64 employés et s'est déjà débarrassé de 40 intérimaires. Ce groupe dont le chiffre d'affaire atteint 700 000 d'euros, estime que cela ne lui lui suffit pas et comme il veut augmenter encore plus ses profits, il a décidé de fermer 5 sites en Europe (3 en France : Troyes, Villeurbanne et la Monnerie le Montel, 1 en Italie et un Angleterre.)

 

Sur le site de la Monnerie le Montel,près de Thiers dans le département du Puy de Dôme qui produit des classeurs à anneaux dont les salariés ne compte pas se laisser faire et ont organisé la riposte.

 

La mobilisation à l'initiative de l'intersyndicale CGT-CFDT-FO a commencé le 9 juillet 2013 au lendemain de l'annonce de la fermeture de l'usine. Elle se poursuit toujours .

 

ARTICLE JOURNAL "LA MONTAGNE" 9 JUILLET 2013

UNE DES PREMIERES APPLICATIONS DE L'ANI : 64 LICENCIEMENTS CHEZ ELBA

ARTICLE DU JOURNAL LA MONTAGNE 10 JUILLET 2013

 

 

 

VIDEO REPORTAGE FRANCE 3 AUVERGNE 8 JUILLET 2013

VIDEO REPORTAGE FRANCE 3 AUVERGNE 21 JUILLET 2013

 

Le groupe Hamelin, profite de la promulgation de la loi sur la sécurisation de l'emploi qui découle de l'ANI (Accord National Interprofessionnel ) qui rend plus facile les licenciements économiques en dessous de 99 salariés.La droite en avait rêvé en son temps, mais n'avais pas pu l'appliquer  le gouvernement Hollande l'as fait, c'est Le MEDEF qui jubile.

 

ARTICLE PUBLIE SUR MEDIAPART par Rachida EL AZOUZI

pour s'abonner et lire Médiapart www.mediapart.fr

 

UNE DES PREMIERES APPLICATIONS DE L'ANI : 64 LICENCIEMENTS CHEZ ELBA
UNE DES PREMIERES APPLICATIONS DE L'ANI : 64 LICENCIEMENTS CHEZ ELBA
UNE DES PREMIERES APPLICATIONS DE L'ANI : 64 LICENCIEMENTS CHEZ ELBA
UNE DES PREMIERES APPLICATIONS DE L'ANI : 64 LICENCIEMENTS CHEZ ELBA

Le NPA apporte son soutien aux salariés en lutte.

Le NPA revendique l'interdiction de tous les licenciements

Le NPA dénonce aussi la complicité des organisations syndicales CFDT-CFTC-CFE-CGC avec le MEDEF, qui ont signé l'ANI(Accord National Interprofessionnel) ainsi que celle du gouvernement PS et ses alliès qui ont voté la loi sur la sécurisation de l'emploi qui en découle.

LE NPA dénonce le fait que le groupe Hamelin se sert de la justice pour empêcher l'occupation de l'usine.

 

QUE LES VRAIS COUPABLES SOIT COMDAMNES,

C'EST LE GROUPE HAMELIN

QUI VA REDUIRE DES VIES A NEANT

ET NON LES SALARIES QUI PAR LEURS LUTTES

FONT TOUT POUR GARDER LEUR EMPLOIS

NON A LA CRIMINALISATION DES LUTTES

 

VIDEO JT 19/20 FRANCE 3 AUVERGNE

24 JUILLET 2013

ARTICLE DU JOURNAL LA MONTAGNE

24 JUILLET 2013

ARTICLE DU JOURNAL LA MONTAGNE

26 JUILLET 2013

ARTICLE DU JOURNAL LA MONTAGNE

27 JUILLET 2013

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 20:45

L’attitude extrêmement brutale et provocatrice des policiers lors d’un contrôle d’identité d’une femme portant un voile intégral, jeudi 18 juillet, est à l’origine de la colère de plusieurs centaines d’habitants et de jeunes du quartier des Merisiers à Trappes.

L’arrestation du mari de la femme contrôlée a mis le feu aux poudres alors que son seul tort a été de se révolter face aux insultes, menaces et violences que sa femme, qui acceptait le contrôle, et sa belle-mère subissaient de la part des policiers. Tandis que deux cents personnes s’étaient rassemblées devant le commissariat pour exiger la libération du mari, un jeune de 14 ans, atteint par un tir de flash-ball, a été grièvement blessé à l’oeil.

 

MOINS D'ETAT SOCIAL, PLUS D'ETAT PENAL

 

Face au ressentiment provoqué par le développement du chômage et de la pauvreté, le mal-logement, les appartements surpeuplés, face au désengagement de l’Etat socialqui délabre les quartiers, le gouvernement Hollande-Ayrault, dans la continuité de ses prédécesseurs, ne trouve qu’une seule réponse : l’accroissement de l’Etat pénal. Trappes, comme beaucoup d’autres villes ouvrières, concentre les inégalités sociales : le taux de chômage y est de 15,7 % (5 points de plus que la moyenne nationale). Et le chômage des jeunes approche les 30 % alors que les moins de 30 ans représentent près de la moitié de la population pour environ 32 % en moyenne nationale.

 

Les contrôles, propos agressifs et souvent racistes, sont quotidiens dans les quartiers populaires, alors que la population et en particulier les jeunes ont besoin de travail, de lieux de réunion, d’un renforcement des services publics. A ces ingrédients s’ajoute un climat d’agressions racistes contre les musulmans que les mobilisations réactionnaires contre le mariage pour tous et le racisme d’Etat contre les sans-papiers et les Roms ont amplifié. L’exacerbation de ces tensions, au moment où se déroule le ramadan, ne peut que fabriquer un cocktail explosif, à Trappes comme dans beaucoup d’autres quartiers.

 

VALLS , SARKOZY ZELE

 

Ce n’est donc pas un hasard si les seules déclarations de Manuel Valls surjouant au Père Fouettard en ministre de l’Intérieur habité par un destin supérieur, ont été pour défendre inconditionnellement des policiers appliquant avec zèle une loi sarkozyste qu’il avait votée et dénoncer les manifestants. En visite au commissariat ce lundi, il a déclaré que « l’Etat est bien là et il ne laissera pas faire ». Il sait que la politique d’austérité que son gouvernement veut imposer aux classes populaires génère l’insatisfaction et accumule les motifs de révolte. La baisse des budgets sociaux va aggraver encore la situation de la majorité de la population, en premier lieu dans les quartiers. Alors le ministre de l’Intérieur se fait menaçant et derrière les jeunes de Trappes, ce sont tous les salariés et chômeurs, potentiels révoltés, qui sont visés. Et cela justifie la solidarité avec les manifestants de Trappes. Mais en alimentant les réactions hostiles face aux explosions de colère comme en se représentant en super flic, adepte de la violence d’Etat, Valls fait aussi le lit du FN. D’où l’urgence de construire les mobilisations contre la politique du gouvernement ainsi qu’une opposition combative porteuse d’une vraie alternative politique…

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 22:32

Vendredi 12 juillet, le train express Corail Paris-Limoges a déraillé à grande vitesse en gare de Brétigny-sur-Orge, se renversant partiellement sur le quai où attendaient des voyageurs en attente du RER. Cet accident, le plus grave depuis 25 ans, a fait 6 morts et plus de 60 blessés. Si Hollande, Ayrault ont immédiatement défilé sur les lieux pour verser une larme, Valls s’est une fois de plus distingué en déployant un imposant dispositif dit de sécurité fait de policiers en tenue de combat, agressifs, provoquant des heurts avec des jeunes et ordonnant brutalement à la population de dégager.

 

De longues enquêtes seront nécessaires pour déterminer pourquoi une éclisse, pièce de liaison d’un aiguillage s’est désolidarisée du rail. L’hypothèse d’un sabotage paraît peu vraisemblable, l’erreur humaine immédiatement écartée. En fait, pour les cheminots, le doute n’est pas permis : ce sont la vétusté des infrastructures et le manque de moyens pour assurer l’entretien du matériel qui sont en cause.

 

La libéralisation du transport ferroviaire, c’est-à-dire sa privatisation rampante, a conduit depuis 1991 à la séparation des différentes activités pour rechercher une rentabilité prenant peu en compte la sécurité des personnels et des usagers. Sa mise en œuvre par les gouvernements de droite et de gauche qui se sont succédés depuis a conduit à une grave détérioration du réseau.

 

L’administration de Réseau Ferré de France (RFF), chargée de gérer les infrastructures, reconnaît l’usure des rails. L'âge moyen des lignes nationales est passé de 15 ans, en 1990, à 20 ans, en 2005. Près de 20 % des lignes sont jugées obsolètes, 60% seront inutilisables à l’horizon 2025. Beaucoup de trains sont vétustes avec une majorité de trains Corail de plus de 30 ans.

 

La priorité donnée aux lignes prestigieuses à grande vitesse a entraîné la détérioration de l’ensemble du réseau. Les usagers du chemin de fer, en particulier ceux qui prennent les trains de banlieue, le RER ou les trains express régionaux, constatent depuis des années la dégradation continue du réseau. Ils le constatent par les pannes à répétition, par les retards qui, sur certaines lignes, sont quotidiens. Sur l’ensemble du réseau, le nombre de kilomètres nécessitant de rouler à vitesse réduite en raison de l’état des infrastructures a doublé en cinq ans.

 

Les cheminots dénoncent la difficulté croissante d’assurer correctement la maintenance et le contrôle du matériel. Alors que le trafic est en croissance, les cheminots sont de moins en moins nombreux. À la SNCF, 10 000 emplois ont été supprimés depuis 2007. À nouveau, cette année, le budget d’austérité élaboré par la direction de la SNCF prévoit plus de 1800 suppressions d’emploi. Ceci entraîne la dégradation des conditions de travail et les atteintes à la santé des cheminotEs. Ces 5 dernières années, 22 cheminotEs se sont suicidéEs sur leur lieu de travail dont 5 depuis le début de l’année 2013. 26 autres se sont suicidéEs en dehors des entreprises SNCF.

 

Comme dans la santé, à la Poste ou dans l’éducation, la politique engagée par le gouvernement Hollande va dans le sens de la rentabilité et du démantèlement des services publics. La forte mobilisation des salariéEs de la SNCF lors des appels à la grève du mois de juin montre que la riposte est possible, qu’elle est engagée. Les usagers devront s’associer à cette bataille du rail pour un service public de qualité et la sécurité des usagerEs et des salariéEs.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 16:51

  3 jours de théâtre, cinéma, chanson, politique,   musique... et de fraternité. A Saint-Amant- la Roche-Savine (63), près d’Ambert

Du vendredi 26 au dimanche 28 juillet 2013

 

Toutes les infos ICI :

 http://www.cie-joliemome.org/spip.php?article784

 

 

 

Voir le programme ci-dessous :

 

FESTIVAL LA BELLE ROUGE ST AMANT LA ROCHE SAVINE 2013
FESTIVAL LA BELLE ROUGE ST AMANT LA ROCHE SAVINE 2013

Le NPA sera présent le Samedi et le Dimanche et tiendras une table .

Soyez nombreux à venir nous rencontrer

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 20:41

Le budget de l’État pour l’année prochaine n’est pas seulement « mauvais » comme l’a dit Delphine Batho, c’est une attaque sans précédent contre la majorité de la population. Côté dépenses, le gouvernement Ayrault-Hollande prévoit 14 milliards d’économies suivant ainsi les préconisations du dernier rapport de la Cour des comptes. Tous les ministères « non prioritaires » verront donc leurs crédits chuter, subissant ainsi un tour de vis supplémentaire. Le nombre de fonctionnaires va encore diminuer – au moins

3 200 postes supprimés – et, pour ceux qui restent, le salaire sera une nouvelle une fois bloqué. Les collectivités locales verront leurs dotations diminuées. Leurs possibilités d’intervention seront donc amputées, notamment les aides sociales, qui leur incombent depuis que l’État s’en est déchargé.

 

Un coup de plus contre les plus pauvres qui subissent déjà de plein fouet les licenciements, le chômage et la baisse de leur niveau de vie.

 

Ceux qui aboient... sont aux abois !

 

Confronté à la désaffection de son électorat (huit élections législatives partielles perdues depuis son arrivée au pouvoir) et aux critiques de son propre camp, François Hollande a donc choisi, avec le limogeage de Delphine Batho, la manière forte pour imposer son orientation et faire taire les divergences, accusées de nuire à sa politique. Momentanément évitée par le maintien de dociles Verts au gouvernement, la crise n’en est pas éteinte pour

autant.

 

Tout cela est le reflet déformé d’une colère réelle chez la majorité des salariéEs, des chômeurs, des jeunes, des immigréEs, qui, depuis un an, ne voient pas leur situation s’améliorer. Au contraire, il n’est plus rare d’entendre dire que « le changement », c’est sur le fond la continuité de Sarkozy, voire pire ! Tout comme les autres gouvernements européens englués dans la crise austérité, Hollande et Ayrault subissent l’usure rapide de ceux qui font le sale boulot... et le font bien.

 

S’opposer, se mobiliser dès le 10 septembre 2013

 

Dans un tel contexte, il y a urgence à faire reculer le gouvernement, en particulier sur la question des retraites qui est la nouvelle attaque majeure contre le monde du travail. Nous en connaissons déjà les grandes lignes : baisse drastique des pensions, augmentation de la durée de cotisation.

 

Le 10 septembre prochain, journée de grève et de manifestations à

l’appel de la CGT, FO, la FSU et Solidaires, sera donc une date importante qu’il faut d’ores et déjà préparer.

 

Cette journée doit être la plus massive possible, mais elle ne sera pas suffisante pour faire reculer ce gouvernement. Elle doit être une étape vers un mouvement d’ensemble qu’il faudra construire. Nous ne sommes pas responsables des crises et du déficit de l’État.

 

Riposter à ce gouvernement fragilisé, et à ses mesures d’austérité, devient une urgence.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 16:03

Place du 1er mai, ce mercredi 26 juin, des manifestants à l'appel des syndicats CGT et SUD attendent. Arrivent les 9 cars venant de Joué-lès-Tours dont un composé des anciens salariés de Poitiers mutés à Joué-lès-Tours quand leur usine a fermé. Un cortège se forme en direction du siège social de Michelin, fort de 1500 personnes pour dire « NON À LA FERMETURE DE TOURS ». Dans ce cortège, sont présentes des délégations des différentes usines du groupe Michelin (de Bourges, de Troyes, du Puy en Velay, de Montluçon, de Cholet, de Montceau-les-Mines, de Vannes, de Roanne ainsi que des sites de Clermont Ferrand), sont également présents des syndicats FO, UNSA et des cadres clermontois(CFE/CGC) venus apporter leur soutien. De nombreux manifestants arborent un tee-shirt noir frappé sur le devant de « Michelin Joué-lès-Tours, une nouvelle façon d'avancer ! » et au dos Bibendum l’emblème de Michelin, armé d'une faux. Arrivée devant le siège social où se tient un comité central d'entreprise; alors que les slogans contre Michelin fusent, le rideau métallique protégeant l'entrée est arraché. Les vigiles de Michelin entrent en scène avec des jets de gaz lacrymogènes, blessant un manifestant.

 

Des prises de paroles ont lieu : des syndicats présents, des politiques apportent leur soutien aux travailleurs en lutte.

 

Pour le NPA, notre camarade Sandrine CLAVIERES, conseillère municipale à Clermont-Ferrand, a, quant à elle, apporté notre soutien mais aussi dénoncé le système capitaliste dont Michelin, membre du CAC 40 est un fleuron. Michelin qui malgré 2,4 milliards de bénéfices en 2012 veut fermer Jouè-les-Tours. Au niveau international, Michelin vend et ferme une usine en Algérie : 600 emplois sur le carreau; de même en Colombie, ce sont 460 postes supprimés. Elle a appuyé fortement sur la nécessité de se mobiliser tous ensemble public privé pour revendiquer l'interdiction de tous les licenciements et aussi pour la défense de nos retraites

Il n'y a rien à attendre des capitalistes, nous devons compter que sur nous même. Tous ensemble, nous sommes une force incontestable et redoutée par ceux qui nous exploitent. Pour le NPA, c'est par la convergence des luttes dans l'unité d'action que nous obtiendrons satisfaction.

 

 

Comité Clermont Ferrand

 

 

 

VIDEO DE LA MANIFESTATION

 26 JUIN 2013 CLERMONT FERRAND

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 18:31

COMMUNIQUE DU NPA

DU PREMIER JUILLET 2013
 

Les 20 et 27 juin se sont tenus à Perpignan et Alençon deux nouveaux épisodes, et malheureusement pas les derniers, de la série des procès intentés contre des militants qui agissent en solidarité avec le peuple Palestinien en participant à la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions contre la politique criminelle de l'État D'Israël.
 

Ces procès se tiennent à l'initiative d'officines spécialisées dans le soutien inconditionnel au gouvernement israélien telle que la chambre de commerce France-Israël présidée par Roger Cukierman réélu président du CRIF. Le gouvernement et l'Etat français avec le ministère public y apportent une contribution active : A Perpignan et à Alençon, les procureurs ont demandé la condamnation des militants prévenus.
 

Ces procureurs s'appuient  sur les circulaires Alliot-Marie et Mercier qui demandent de poursuivre pour "discrimination" les actions de boycott à l'encontre de la politique d'Israël.
Cette accusation de discrimination est ridicule et scandaleuse.

 

A l'image de la campagne de boycott contre le régime d'apartheid en Afrique du Sud, la campagne internationale de BDS vise à faire sanctionner l'état d'Israël qui bafoue impunément tous les jours les droits de l'homme en Palestine et non à discriminer des personnes en fonction de leurs origines. Les circulaires Alliot-Marie et Mercier ne visent que les actions de boycott contre Israël. Le boycott contre d'autres états ou gouvernements qui violent les droits de l'homme ne sont pas, à juste titre, poursuivis.
 

Ce « deux poids deux mesures » confirme le statut de l'état d'Israël comme allié indispensable aux impérialismes US et européen dans cette région vitale pour leurs intérêts.
Ces procès sont donc des procès politiques.

 

Le NPA affirme sa solidarité avec les militantEs inculpéEs, et demandent leur relaxe pure et simple.
Le NPA exige l'abrogation des circulaires Alliot-Marie et Mercier.
Le NPA refuse ces tentatives d'intimidation et continuera à participer à la campagne BDS en solidarité avec le peuple palestinien.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:25

COMMUNIQUE DU NPA
DU 18 JUIN 2013

 

Le record du nombre des détenus dans les prisons françaises a été battu au mois de juin 2013. 67977 prisonniers pour 57325 places. Un nombre en hausse des mineurs incarcérés de 0,9% en un an. Le record avait déjà été battu au mois de mai.

Taubira a pourtant fait plein de discours qui annonçaient une politique nouvelle, mettant la priorité sur la prévention, la réparation, la suppression des peines plancher, la fin du tout carcéral. Mais que s’est-il passé après les mots ?

Les principales mesures de Sarkozy n’ont pas été abrogées, l’alternative à la détention, à la répression n’a pris aucune forme concrète. De fait cela fait un an que le gouvernement Hollande Taubira est aux commandes mais c’est la politique de Sarkozy qui continue de s’appliquer avec sa logique répressive et carcérale.

Des moyens sont nécessaires pour l'éducation pour éviter que des milliers de jeunes quittent l’école sans diplôme la rage au ventre, pour la réinsertion des prisonniers, pour leur droit à la formation et la fin du travail gratuit dans les prisons.

Contre la politique du "tout pénal" conduite par les gouvernements de droite et de gauche, vider les prisons c’est d’abord mettre en œuvre une politique sociale radicale, qui partage le travail et les richesses entre toutes et tous, c’est répondre au chômage massif des jeunes.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche