Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 07:49

affiche-journeesdetudes-pt.jpgLe réseau “Sortir du nucléaire”

en association avec la Compagnie théâtrale Brut de béton production

organise ses secondes Journées d’études et de propositions les 3 et 4 novembre à Clermont-Ferrand

autour du thème “Atomes crochus : argent, pouvoir et nucléaire”.

 

Les Journées d’études sont accueillies Cour des Trois Coquins(12 rue Agrippa d'Aubigné), dans le cadre des « Paroles enragées de l'atome » qui se tiennent à Clermont-Ferrand du 30 octobre au 10 novembre 2012

 

 

 

Ces journées sont gratuites (hors spectacles) et ouvertes à tous.

La réservation est conseillée (places limitées)

 

Pour s'inscrire : http://leliencommun.org/journeesdetudes/index.html

 

 

Pour les spectacles (sauf le film « La Bombe ») se font directement auprès de la Billeterie spectacles de la Cour des Trois Coquins :

Maison du Tourisme, place de la Victoire : 04 73 42 60 58 / msaget@ville-clermont-ferrand.fr

 

La pièce L’Impossible Procès, co-produite par Brut de béton production et le réseau “Sortir du nucléaire”, sera jouée deux fois, samedi et dimanche, avec un entracte au milieu.

 

Le prix unique est de 10 € - sur réservation, ou payables sur place à l'entrée de la salle.

 

 

Voir le programme ci-dessous :

 

programme journée d'étude nuck

 

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 08:58
       
VIDEOS DE LA MANIFESTATION
POUR LA DEFENSE DES CONVENTIONS
15 OCTOBRE 2012
 
Départ de la manifestation
 
 
 
La manifestation fait du sur place
pour montrer le mécontentement des salariés 
 
 
 Montée vers la préfecture
 
 
       
LTRACT CC51'intersyndicale composé de la CFDT, de le CFE CGC ,de la CGT et SUD appelle tous les salariés de la convention collective 51 et ceux de la convention collective 66 en solidarité à une journée d'action pour sauver cette convention.
 
 
 
LE LUNDI 15 OCTOBRE 2012
 
Dès 6 heures : Rassemblement devant la Maison du Peuple, place de la
Liberté, pour bloquer l’hôpital Sainte-Marie (33 rue Gabriel Péri), le plus important employeur de la Convention collective 51 du département(Rassemblement en tenue de travail)
 
A 9 h 30 : Départ de la manifestation en direction de la Préfecture où une  délégation sera reçue.
       
 
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 08:24

 

repression-Roanne.png

 

A l’occasion du procès en appel à Lyon des cinq militants cégétistes roannais. Tous fonctionnaires, ils avaient été condamnés le 26 septembre 2011 par le tribunal correctionnel de Roanne à 2000 euros d’amende chacun pour dégradations.

 

Dès le début, cette affaire, symbole de la criminalisation de l’action syndicale, a soulevé un tollé d’indignation et de protestation ! Sous l’impulsion de l’Union Locale CGT de Roanne, un Comité de soutien s’est constitué, présidé par Jacky Teillol, grand militant de la lutte contre les discriminations. Ce comité compte plus de 8000 adhérents, avec nombre de personnalités politiques, associatifs et syndicales

 


Le comité de soutien aux « 5 de ROANNE »

Cristel, Christian, Jean-Paul, Gérard et Didier

a décidé d'une journée d'action

 

LE LUNDI 15 OCTOBRE 2012

AVEC MEETING DE SOUTIEN

à partir de 12H30

devant le PALAIS de JUSTICE de LYON

23, quai Romain Rolland

POUR EXIGER LA RELAXE PURE ET SIMPLE DE CES MILITANTS

 

 

 


Rappel des faits :

 

 

Les syndicalistes CGT avaient été condamnés pour des inscriptions sur les murs de la sous-préfecture visant le député UMP Yves Nicolin, en marge d’une manifestation contre la réforme des retraites en 2010.Les plaintes déposées par l’élu et le sous-préfet avaient ensuite été retirées « dans un souci d’apaisement », mais les poursuites n’avaient pas été abandonnées. Condamnés pour les dégradations, les mis en cause avaient été relaxés des outrages. Le parquet et les cinq militants avaient chacun fait appel du jugement.

 

 

Les cinq militants CGT, tous fonctionnaires (2 techniciens et 3 hospitaliers), avec les conséquences que cela peut avoir sur leur carrière au sein de la Fonction Publique, ont été condamnés alors même que tous les plaignants avaient retiré leur plainte et malgré un constat d’absence de dégradations caractérisées, rendant ainsi le dossier vide de toute substance.

 


Malgré l’engagement du candidat Hollande à mettre en œuvre une loi d’amnistie pour les syndicalistes inquiétés dans le cadre de leurs activités syndicales, le comité de soutien qui a interpellé le Président de la République, le 9 juillet 2012 pour demander une Loi d’amnistie a reçu, en date du 17 juillet une fin de non-recevoir.

 


Le procès en appel est donc fixé au 15 octobre 2012, à 13h30, devant la 9ème Cour Correctionnelle de Lyon.

 

 

 

 

 

LE NPA apporte tout son soutien à ces militants et appelle à participer à cette journée d'action

LE NPA exige l'arrêt de toutes les poursuites engagés à l'encontre des militants ainsi que la relaxe pour les 5 de Roanne

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 17:15
retraites-avenir.png
 
       
 
Dans le cadre de la "semaine bleue"   a   lieu, comme chaque année, une "journée nationale d'action retraités", fixée cette année au 11 octobre.
 
 
 
 
 
RASSEMBLEMENT JEUDI 11 OCTOBRE 2012
à l'initiative des Unions Syndicales de Retraités
 CFDT, CGT, UNSA, Solidaires, FSU et FGR-FP
15H00 devant LA PREFECTURE DE CLERMONT
 
 
 
Le NPA soutien cette mobilisation
LE NPA revendique une augmentation de tous les revenus de 300 euros, et aucun revenus ne doit être en dessous de 1700 euros nets.
LE NPA exige  une retraite pleine et entière à 60 ans et après 37,5 annuités calculée sur les 10 meilleures années.
LE NPA exige la gratuité pour l'accés au soins
LE NPA revendique un service public unique d'aide à l'autonomie(soit pour le maintien à domicile ou bien dans des établissements spécialisées)
 
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 14:23

    affiche 13 octobre 2012Les Sans-Papiers ne sont pas dangereux, ils sont en danger

Nous restons et resterons à leurs côtés

 

 

La défaite de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle et le changement de la majorité parlementaire avaient suscité l'immense espoir chez les Sans-Papiers de voir leur situation s'améliorer, or la nouvelle rentrée scolaire s'est avérée tout aussi catastrophique que les précédentes.

 

A Clermont comme partout en France, les situations administratives sont bloquées, des familles sont sans hébergement, d’autres sont logées et délogées de chambre d'hôtel insalubre en chambre d’hôtel insalubre, entravant ainsi la scolarisation sereine des enfants (instabilité, exiguïté, problèmes de transport...), les associations caritatives sont débordées, les associations de soutien voient arriver de nouvelles personnes qui vivaient cachées depuis des années, les prix des titres de séjour sont toujours aussi exorbitants (800 euros environ pour une première demande)...

 

Certes, aujourd'hui on ne met plus d'enfants en centre de rétention, les Sans-Papiers malades et totalement démunis n'ont plus besoin de payer pour prétendre à l'Aide Médicale d'État et les étudiants étrangers qui terminent leurs études ne sont pas systématiquement expulsés. Pour nous, cependant, cela n’est pas une avancée : c’est tout simplement normal. Et ces soulagements ne sauraient constituer une politique nouvelle.

 

D’autant plus que cet été, le démantèlement des « camps occupés illicitement par des Roms » a battu des records : plus de 900 enfants, leurs parents, des personnes âgées ou malades, ont été contraints d'assister à l'écrasement de leurs cabanes ou de leurs caravanes, contraints d'errer dans les agglomérations, soumis à l'insécurité sociale, ou contraints de retourner en Roumanie, où ils sont systématiquement maltraités.

 

La situation de ces "étrangers communautaires" a déclenché une vague d'hostilité rarement observée. Si l'occupation des terrains est "illicite", la maltraitance des personnes est, elle, illégale au sens des engagements internationaux de la France, placée récemment pour ces faits sous la double surveillance du Comité des Droits de l'Homme de l'ONU et le la Commission de l'Union européenne. Avec les associations nationales RomEurope et Comité pour les Droits des Enfants Roms à l'Éducation, nous demandons que les engagements pris soient immédiatement respectés".

 

Cette politique de rejet et d'expulsion n'a que trop duré. Les défaites de la droite aux élections présidentielles, sénatoriales puis législatives rendent possibles d'autres choix. Nous, militants aux côtés des Sans-papiers et demandeurs d'asile depuis de longues années entendons encore le faire savoir et le revendiquer.

 

Toutes et tous doivent rester ici, avec nous. C'est ici qu'ils ont choisi de vivre, c'est ici qu’ils travaillent, que leurs enfants vont à l'école, au collège et au lycée. C'est ici que d'autres ont choisi d'effectuer leurs études supérieures. C'est ici qu’ils tentent de se reconstruire une existence sereine.

 

Nous demandons donc :

 

La régularisation de tous les sans-Papiers

Un logement pour tous : Un toit c’est un droit

Un véritable droit d’asile

La liberté de circulation et d’installation

L’arrêt des poursuites contre les militantEs et la fin du délit de solidarité

 

MANIFESTATION

Samedi 13 octobre 2012

14H30 Place de la Victoire

CLERMONT-FERRAND

 

 

Depuis le changement de majorité :

 

Une Obligation de Quitter le Territoire Français au mois d’août et la traque policière au mois de septembre pour le conjoint d’une française.

 

Doura DIABY a 26 ans est guinéen. Il est arrivé en France pour demander l’asile mais malgré les graves menaces qui pesaient sur lui dans son pays, sa demande d’asile a été rejetée.

En janvier 2011, il a rencontré Sylvie et ils sont tombés amoureux. Ils ont vécu ensemble quelques mois et se sont mariés, à la mairie de Beaumont, en Octobre 2011.

 

Lorsque Doura a demandé un titre de séjour en tant que conjoint de français, non seulement on le lui a refusé, mais au mois d'août , il a reçu une Obligation à Quitter le Territoire Français ! La raison invoquée est qu’il est entré sans visa (comme presque tous les demandeurs d’asile obligés de fuir leur pays dans l’urgence !)

 

Doura est un jeune homme que tout le monde apprécie, loyal et courageux. Depuis son arrivée à Clermont il travaille pour l’association « Les Mains Ouvertes ». Début Septembre il a été choisi pour faire une formation.

   

Mais le 17 Septembre des policiers sont venus à son domicile le chercher. Il était absent.   Maintenant il se cache.  Sylvie, son épouse – française – est terriblement inquiète et choquée.

Et avec elle, nous sommes tous choqués que le nouveau préfet, dès son arrivée, montre un tel zèle à faire appliquer des lois que nous espérions d’un autre temps !

 

Beaucoup de situations restent bloquées malgré les fortes mobilisations et les très nombreux soutiens de toute la gauche:

 

Suite à des représailles politiques Lulzim SYLEJMANI et son épouse Valdete ont dû fuir le Kosovo en 2009. Ils ont demandé asile en France et il leur semble incompréhensible de ne pas se voir reconnaître la qualité de réfugiés au vu des violences extrêmes qu'ils ont subies au Kosovo.

Le père de Lulzim, menacé de mort par les nationalistes albanais, a disparu en 1999. Leur vengeance s'est alors violemment exercée sur sa famille. Elle continue aujourd'hui encore : les paramilitaires de l'AKSH ne les oublient pas ...

Valdete, ne s'en est jamais remise et a sollicité un titre de séjour pour raison de santé en septembre 2010.

Ils ont été harcelés par la police, emmenés plusieurs fois en centre de rétention. Erjon, leur petit garçon né en France et qui n’était alors qu’un bébé est profondément traumatisé.

Ils vivent quotidiennement dans la peur et craignent à tout moment d'être renvoyés au Kosovo, auprès de leurs bourreaux. Au mépris des droits humains les plus élémentaires.

 

Xia Xia de nationalité chinoise, vit depuis plus de 10 ans en France. Avec son compagnon - en situation régulière - père de son enfant, elle tient un restaurant à Clermont. L’année dernière, la mobilisation avait été forte à l’école Albert Bayet après son arrestation et son enferment en Centre de Rétention. Minyu, son petit garçon - âgé alors de 8 ans - né en France et scolarisé à l’école Albert Bayet, à Clermont, est lui aussi fortement traumatisé par l’arrestation de sa mère, leur séparation et le risque de son expulsion en Chine. Aujourd’hui, elle n’est toujours pas régularisée et vit, elle aussi, dans la crainte quotidienne d’être arrêtée puis expulsée, loin de son compagnon et de son fils.

Pourtant, la Convention Internationale des Droits de l’Enfant reconnaît à un enfant le droit absolu de vivre avec ses deux parents, droit qui est reconnu par des dispositions européennes et françaises. 

 

Et puis... Mme Rudari et ses deux filles, dont l’une est handicapée, dé-logées d’hôtel en hôtel ; Egzona et Suad, deux jeunes, lycéens de 18 et 20 ans sans logement ; Krenare, 20 ans expulsée, menottée durant le voyage et brutalisée au départ de Lyon, aujourd’hui au Kosovo loin de ses parents et de ses frères et sœurs, tous à Clermont, les familles Bediji, Baftiu, Gritsenko, Khachatryan etc, etc, etc.

 

Nous sommes scandalisés de la façon dont ces hommes, ces femmes et ces enfants sont mal-traités. Nous demandons que leur soit accordé immédiatement un titre de séjour qui leur permettra de vivre en famille : avoir un toit, manger, travailler, aller à l’école, au collège et au lycée, faire des études, se soigner, être en sécurité... Ici, chez nous, chez eux.

 

Premiers signataires : RÉSEAU ÉDUCATION SANS FRONTIÈRES, RÉSEAU UNIVERSITÉS SANS FRONTIÈRES, HÉBERGEMENT SOLIDARITÉ SANS FRONTIÈRES, LIGUE DES DROITS DE L'HOMME, CIMADE, ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITÉ, CEMEA, Le PLANNING FAMILIAL 63, FCPE, FRANCAS, BRUT DE BÉTON PRODUCTION, ATELIER THÉÂTRAL RIOMOIS, CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNEF, SYNDICAT des AVOCATS de FRANCE, EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS, NPA, FRONT DE GAUCHE (PCF, PG, GA, GU), JC, UTOPIA, ALTER'EKOLO

 

Réunion tous les lundis 18H - ouverte à touTEs - Centre jean Richepin, local LDH à Clermont

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 07:00
13octobre2012_top.png
 
non-reacteur-30-ans.png* Refusons la construction du réacteur EPR de Flamanville  et de sa ligne THT.
 
* Exigeons l’arrêt immédiat des nombreux réacteurs qui ont dépassé 30 ans de fonctionnement, durée pour laquelle ils ont été conçus.
 
*Soutenons la Révolution des Hortensias des Japonais qui, plus que jamais, se mobilisent.
 
Ensemble, agissons pour un monde sans nucléaire !
 
 
nucleaire
 
 
 
Le samedi 13 octobre 2012, le collectif Stop-Bugey                       
organise un rassemblement à Lyon à 14h, Fosses aux Ours.

Deux "marches des réfugiés du nucléaire", symbolisant l’exode des habitants de la zone dite d’exclusion (30 km de diamètre autour de la centrale du Bugey) en cas d’accident nucléaire, partiront de la centrale du Bugey le jeudi 11 octobre et arriveront samedi 13 octobre au matin dans l’agglomération lyonnaise pour rejoindre le lieu de rassemblement.
   
Soyons nombreux, chaque personne compte,
et nous comptons sur VOUS !
 
  affiche-lyon.png
 
 
 
Retrouvez toutes les informations sur : http://sortirdunucleaire.org/13octobre2012
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 16:00

ATTAC 63 organise

 

dett'scroquerie

 

 

 

 

une conférence gesticulée:

 la dett'scroquerie

VENDREDI 12 OCTOBRE 2012 à 20H45

CAFE LECTURE LES AUGUSTES

rue sous les Augustins

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 17:59
 
affiche-chomeur.pngA l’appel de la Fédération européenne de l’industrie, le 9 octobre
représente une journée européenne d’action pour le développement de
l’industrie et de l’emploi.
 
En Auvergne, l'industrie emploie au total 80 000 personnes sur les 600 000 actifs de la région.
 
Le 9 octobre, c'est aussi le jour de l'inscription du 100 000ème chômeur en Auvergne, record historique ! Tous les économistes s'accordent à nous annoncer des hausses continues du nombre de demandeurs d'emplois (500 000 chômeurs de plus en France d'ici 2013).
 
La précarité n'est plus seulement un passage obligé, mais la nouvelle norme en terme d'embauche, même dans le secteur public. Comment entrevoir un avenir serein ?
 
Aujourd'hui, le Collectif Chômage-Précarité s'élève contre cette situation. Les politiques publiques ne proposent rien de convaincant, cherchant à nous persuader que le problème n'est pas le chômage, mais les chômeurs.
 
Pôle Emploi, par exemple, sert plus à gérer le chômage de masse et à nous fliquer qu'à proposer de réelles solutions de formation ou d'emploi.
 

MOBILISONS NOUS TOUS ENSEMBLE
LE MARDI 9 OCTOBRE 2012
à 14H30 PÔLE EMPLOI LES PISTES
POUR REVENDIQUER :
 

- Des emplois STABLES, CHOISIS, BIEN RÉMUNÉRÉS !
- L'égalité salariale femmes-hommes !
- Un véritable Service Public de l'Emploi et de la formation professionnelle pour centraliser toutes les offres d'emplois !
- L'indemnisation des chômeurs jusqu'au retour à l'emploi !
 
 

  
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 08:51

Malgré les dérisoires tentatives des médias et des autorités régionales de prétendre que « l’Auvergne c’est moins pire qu’ailleurs », force est de constater : le chômage s’accroît de mois en mois.

 

Pas étonnant puisque c’est dans tous les secteurs qu’il y a des suppressions d’emplois. L’industrie, bien sûr, mais aussi le bâtiment et les services. Même la Banque de France envisage de ne pas remplacer 40 % de son effectif soit 5 000 agents à l’échelle nationale. Or on connaît la place de la banque dans notre région. Cela n’empêche pas le directeur régional de prétendre... que l’Auvergne ne serait pas touchée.

 

Nous prend-t-il pour des billes ? La vérité c’est que l’arme suprême du patronat pour éviter d’avoir à faire face à une révolte générale et un mouvement d’ensemble, est de diviser les salariés : par secteur, par catégorie, par région.

 

Notre arme c’est de savoir que nous sommes tous, de l’usine au bureau ou au chantier, de Dunkerque à Nice ou Bayonne dans le même bateau sous les mêmes menaces. Et en conséquence que la seule façon d’en sortir sera bien le « Tous ensemble ».

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 08:47

imagesamianteRappelons que le Caper (comité amiante) des Ancizes estime qu’il y a déjà eu 25 morts de l’amiante chez Aubert & Duval. Et que ce n’est, hélas, peut-être pas fini puisque sur 475 scanners, 244 ont révélé une maladie liée à l’amiante.

 

 De quoi justifier les termes de la lettre envoyée au nouveau ministre du travail : « Les salariés vivent sous l’épée de Damoclès d’une maladie grave. Beaucoup sont écoeurés, tendus, angoissés. L’ambiance est détestable. Deux suicides récents contribuent encore à l’alourdir. »

 

Le comité qui dénonce le refus de A & D ainsi que des autorités et du gouvernement précédent d’inscrire l’entreprise sur les listes ouvrant droit à la « pré-retraite amiante » entend bien continuer la lutte.

 

Pour cela il appelle à se rendre à la manifestation nationale annuelle des victimes de l’amiante samedi 13 octobre à Paris... en attendant d’autres actions jusqu’à ce que cette injustice soit redressée.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche