Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 09:51

   Front Blog Tout savoir sur RUSF 63 : voir leur Blog

 

RUSF 63 organise une FLASH MOB le jeudi 1er mars à la fac de lettres, dans ce cadre nous faisons un appel à volontaire
(pour participer, le contact mail : rusf_63@yahoo.fr).

 


La semaine d'après, RUSF 63 organise un rassemblement devant la fac de lettres :


RASSEMBLEMENT
MERCREDI 7 MARS,
17H30
devant la fac de lettres (au portail)

 

Pour la régularisation de Yassine et d'Aljilani (1)
Pour le retrait de la nouvelle circulaire Guéant, reprise de la Circulaire du 31 mai (2)
Face à la collaboration Université-Préfecture (3)
Face à la sélection sur critères sociaux (4)

Une carte d'étudiant = Un titre de séjour


La mobilisation sur les facs continue et se développe. Toute la semaine, le Réseau Universités Sans Frontières a tenu des tables de sensibilisation à la fac de lettres.
Demain, et après demain les étudiants lutteront encore et toujours jusqu'à la

 

REGULARISATION DE LEURS CAMARADES et L'EGALITE DES DROITS ENTRE ETRANGERS ET FRANCAIS.

 

Suite à la réunion RUSF de cette semaine, la mobilisation appelle à s'amplifier. La sensibilisation continue à la fac, les tables seront tenues jeudi et vendredi, puis après les vacances.
Venez filer un coup de main. Merci à ceux qui sont déjà venus soutenir les camarades étrangers en nous aidant tout au long de la semaine.

Faisons tourner l'information, Aljilani et Yassine sont en danger. Et nos facs sont mobilisées à leurs côtés. Ils doivent être régularisées, et pour cela ils ont besoin d'un grand élan de solidarité de la part de tous.


 Les réunions RUSF 63 ont lieu le mercredi à 18H en salle 124 à la fac de lettres (29 bd Gergovia) en période de cours.

 

 

(1) Pétition pour Yassine      

 :http://www.educationsansfrontieres.org/article39745.html 

Pétition pour Aljilani : http://www.educationsansfrontieres.org/article38952.html

(2) La circulaire Guéant du 31 mai restreint les possibilités de changement de statut étudiant -> salarié. La nouvelle circulaire de remplacement souligne que l'employeur doit justifier le besoin de recourir à une main d'œuvre étrangère. La préférence nationale est mise en avant et l'immigration légale est réduite.

(3) Le procès-verbal du Conseil d’Administration de l’Université d’Auvergne (Clermont I) daté du 9 mai 2011 stipule que les étudiants étrangers n’ayant pas payé la totalité de leurs frais d’inscription à la veille des examens sont dénoncés à la préfecture. Les concernés perdent leur statut étudiant et ne peuvent avoir de Titre de Séjour, ils sont conduits par l’Université à l’expulsion. De plus, après demande de la préfecture auprès de l’Université d’Auvergne, plusieurs étudiants n’ont pas pu s’inscrire cette année.

(4) Augmentation du justificatif des ressources (décret du 6 septembre) et augmentation du montant du timbre fiscal nécessaire à l'obtention de titre de séjour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 07:40

siteon0

 

Dans le cadre de l 'élection présidentielle le NPA annonce que son candidat

 

PHILIPPE POUTOU tiendra un meeting le

LUNDI 26 MARS 2012

à 20H00 (groupe scolaire Jean Mace)

 quartier st Jacques Clermont fd 63

 

PHILIPPE POUTOU candidat du NPA présentera son programme politique

 

rContre le paiement de la dette

rPour le partage des richesses

rPour imposer aux capitalistes de payer leurs crises


 

contact Patrick Goyeau patrick.goyeau@yahoo.com ou 06 80 11 30 99

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 09:31

header_article_tmpphpVbZDbh.png

 

SITE INTERNET DU COMITE

 

 

 

wissam autoc

 

AGENDAS:

 

RASSEMBLEMENT-SITTING

POUR LA JUSTICE ET LA VERITE

DEVANT LE COMMISSARIAT CENTRAL(Pélissier)

SAMEDI 11 FEVRIER 2012 14H00

à l'initiative du comité"Justice et vérité pour Wissam"

Plus d'information sur ce rassemblement ICI

 

wissamfilm

 

 

 

PROJECTION-DEBAT DU FILM SUR LA MOBILISATION:

JUSTICE ET VERITE POUR WISSAM

MERCREDI 15 FEVRIER 2012

19H30 FAC DE LETTRE(Amphi 2)

 

 

 

 

 

 

 

BLOCUS POUR WISSAM

"ON VEUT LA VERITE"

VENDREDI 27 JANVIER 2012

RASSEMBLEMENT 15H00

DEVANT LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE

place de l'étoile Clermont

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 05:26
COMMUNIQUE DU NPA DU JEUDI 2 FEVRIER 2012
 
interdiction des licenciementAlors que le patronat et le gouvernement expliquaient que Lejaby c'était terminé, que le site industriel était voué à la fermeture, la lutte exemplaire des salarié-E-s de Lejaby a payé. Le site d'Yssingeaux ne sera pas fermé et les 93 salarié-E-s garderont leur emploi.
 
Elles se sont battues, ont occupé leur usine, fait des manifestations et elles ont gagné.La vigilance est de mise pour que le site et les emplois soient maintenus sur la durée.
 
Le contexte électoral a joué bien évidemment. Le gouvernement en mal de popularité va tenter d'utiliser la solution industrielle trouvée pour tenter de redorer son blason.
 
Mais personne n'est dupe. Et les salarié-E-s d'Yssingeaux entendent maintenir la pression pour faire revenir les pouvoirs publics sur la fermeture des autres sites du groupe.
 
En 2 ans, les sites de Bellegarde, du Teil, de Bourg-en-Bresse ont été fermés et 450 emplois ont été supprimés. Si Yssingeaux va continuer à tourner, il n'en reste pas moins que 350 salarié-E-s ont été licencié-E-s.
Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 18:13

 

Le Réseau Éducation sans frontières (RESF) a tenu sa réunion nationale les 14 et 15 janvier. À cette occasion, l’organisation a demandé aux candidatEs aux élections présidentielles d’enregistrer un message vidéo.

 

 

 

Chères et chers camarades,

 


Le sens même de mon combat, de celui de toutes les militantes et de tous les militants du NPA, de notre campagne bien sûr, mais, bien au-delà, de notre engagement politique, est la lutte pour le respect de la dignité humaine contre les discriminations quelles qu’elles soient, les discriminations sociales indissociables des discriminations raciales. Cette lutte est au cœur de la lutte pour construire une société libre et démocratique.

 

C’est bien pourquoi notre solidarité avec votre combat est pleine et entière. La lutte contre la politique xénophobe et raciste du gouvernement et de l’extrême droite est pour nous une priorité face aux surenchères du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, qui se vante de 33 000 reconduites à la frontière cette année, soit 5 000 de plus que les objectifs fixés initialement par Brice Hortefeux pour 2011.

 

RESF joue un rôle essentiel depuis de nombreuses années pour la défense du droit à l’éducation et à la scolarisation des enfants de parents sans papiers et des jeunes majeurs sans papiers, et milite pour la régularisation de tous les sans-papiers vivant en France. Grâce à votre combat sans relâche, la solidarité a pu s’organiser à travers le pays par de multiples liens.

 

Nous partageons les objectifs de votre combat.

 

Nous sommes pour la libre circulation, de séjour et d’installation des étrangers sur notre sol avec toutes les libertés et conditions de vie décentes indispensables à tout être humain : le droit à la scolarisation, à la santé, à un logement, à un emploi.

 

Nous avons inscrit dans notre programme « la régularisation de TOUS les sans-papiers », le droit de vote des étrangers vivant en France.

 

Nous sommes pour la fermeture des centres de rétention.

 

Nous sommes donc bien sûr pour l’abrogation de toutes les lois Sarkozy-Besson-Hortefeux qui bafouent les droits de l’homme et sont en contradiction complète avec les libertés démocratiques.

 

Nous soutenons toutes les initiatives de RESF et de toutes les organisations politiques, syndicales, associatives qui luttent pour imposer ces droits démocratiques. Nous voulons travailler à construire l’unité la plus large autour d’eux.

 

Votre combat a contribué à faire connaître auprès de l’opinion publique la cause des sans-papiers, et à construire dans les établissements scolaires des mobilisations importantes. Il a ainsi contribué à créer un courant d’opinion favorable aux étrangers, pour la régularisation des sans-papiers. C’est très important à une époque où d’aucuns font tout pour creuser un fossé entre la population française et les étrangers, où la démagogie nationaliste fait le lit du racisme et de la xénophobie.

 

En ce début d’une année qui s’annonce dure pour touTEs les exploitéEs et les oppriméEs, recevez, chères et chers camarades, tous nos vœux pour vos combats, nos combats communs.

 

 

 

Philippe Poutou




Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 07:29

RIO fr

 Cinéma d'Art et d'Essai

 

Le cinéma le RIO programme du mercredi 8 au mardi 28 février 2012 le film

LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDES

 

chiens.png

Documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat

France 2011 couleur 1H44

 

En 1932, l'écrivain Paul Nizan publiait les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle s'imposaient en véritables gardiens de l'ordre établi.

 

Aujourd'hui, les chiens de garde sont  journalistes,éditorialistes,experts médiatiques, ouvertement devenu évangéliste des marchés et de l'ordre social.

Sur le mode sadonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse, qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique.

 

Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d'une information produite par des grands groupes industriels du CAC 40 et pervertie en marchandise.

 

Lorsque l'information est produite par les grands groupes industriels  du CAC 40, la presse peut elle encore jouer un rôle de contre-pouvoir démocratique ?

 

rio-projection.png 

 

 Programmation avec le soutien des militants locaux de Paroles de Bibs, les Amis de l'Huma,les Amis du Monde Diplomatique,l'UCJS,le NPA

 

adresse-rio.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 17:40

sncf npa21La SNCF vient de modifier 85% des horaires de train, en invoquant le « cadencement » et les nombreux travaux sur les voies. L'immense chantier de rénovation de mille kilomètres de voies programmée sur trois ans et le résultat d'un retard accumulé depuis vingt cinq ans au risque d'un effondrement du réseau devenu obsolète.


En 1996, le gouvernement de droite décide de casser la SNCF en créant Réseau Ferré de France . En 1997,le gouvernement PS,PCF,verts, met en

oeuvre cette fatale rupture entre infrastructure et exploitation ferroviaire. C'est Gayssot communiste, ministre des transports qui est chargé de l'application.

 

Il faut peut être réformer la SNCF ?

Oui mais arrêtons de la casser.


Dernièrement le sénateur Grignon(UMP) a remis un rapport disant qu'il faut privatiser le trafic ferroviaire régional, à la suite l'ex député européen Savary(PS) va dans le même sens, cette privatisation régionale est présentée comme « allant dans le sens de l'histoire »


Tout est fait pour une privatisation : dans le fret ça l'est déjà, est-ce que la part du ferroviaire dans le transport de marchandises augmente ! La réalité est l'inverse, le trafic fret de la SNCF est retombé au niveau de celui des compagnies ferroviaires....en 1911. Le fret continue de baisser moins 10% en 2010


En septembre 2011, le ministre des transports a autorisé le transport de voyageurs par bus ; il a offert au patronat du secteur d'exploiter des lignes

express nationales ! « L'important est surtout de faire avancer la possibilité de mettre en oeuvre d'autres services que le ferroviaire » a déclaré Mariani.

Avec les camions du fret, les milliers d'autobus du cabotage, voilà encore des

milliers d'autocars à travers toute la France : Tant pis pour l'écologie et la sécurité.


Le « cadencement » nécessite aussi le moyens en personnel et en

infrastructure : notamment plus de voies à quai dans les gares de correspondance. Ce qui fait que les voyageurs de Clermont-Ferrand à Paris

par chemin de fer n'auront pas le TGV tout en y participant financièrement et

de plus le terminus dans une gare obscure,Bercy plutôt que gare de Lyon.


La SNCF dégage 230 millions de bénéfice mais n'oublie pas d'augmenter les tarifs des billets de train, on mesure là pour qui elle roule : un surplus de dépense pour l'usager sans apporter en contre partie un meilleur service.

 

Pour nous, NPA : il faut pouvoir établir des priorités par exemple favoriser le développement des transports collectifs et des modes de déplacement non polluants.

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 15:46

A & D vient de passer une convention avec le lycée professionnel de Saint Eloy. L’aciérie s’engage à accueillir des stagiaires ou à recruter des apprentis formés au « pilotage de système de production automatisé » ou à la « maintenance des

équipements industriels ». Bien. En ces temps où il est si dur pour les jeunes, même formés, de trouver du boulot, voilà au moins un geste louable, pourrait-on penser.

 

Le lycée, lui, devra faire tout son possible pour adapter son offre aux besoins de son partenaire. En clair, il ne formera qu’autant de jeunes que A & D le lui ordonnera… et sans que l’entreprise se soit engagée le moins du monde à les

embaucher à leur sortie de l’école.

 

Autrement dit ce partenariat c’est l’école au service des patrons et pas l’inverse comme nos patrons voudraient le faire croire.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 23:33
TOUS DANS LA RUE LE 18 JANVIER 2012
10H00 place du 1er mai à Clermont
manifestation à l'appel de la CGT
 
Pour dire notre refus de cette TVA prétenduement sociale que le gouvernement proposera le 18 janvier comme mesure pour l'emploi.
 
En décidant de faire voter son projet de « TVA sociale », Sarkozy fait un pari risqué : imposer, quelques semaines avant les élections, un 3e plan d’austérité et une contre-réforme qui porterait un coup décisif à la Sécurité sociale.
 
Le projet du gouvernement reprend celui du Medef. Il consisterait à réduire très fortement les 5, 4 % de cotisations versées par les patrons à la « branche famille » de la Sécu (les allocations familiales), soit un cadeau d’environ 30 milliards d’euros.
 
Cette baisse des cotisations patronales serait compensée par une hausse d’environ six points de la TVA qui passerait donc à 13 % pour les produits de première nécessité et à 25, 6 % pour les autres !
 
Il faut appeler les choses par leur nom. Derrière les formules « faire baisser le coût du travail », « accroître la compétitivité de nos entreprises », c’est tout simplement de la baisse massive des salaires qu’il est question.
 
Réduire les cotisations sociales de 30 milliards, c’est pour les patrons faire 30 milliards d’économie sur les salaires (salaires et cotisations sociale) et donc augmenter d’autant la part des profits. À terme, l’enjeu, c’est l’ensemble des 400 milliards de cotisations sociales qui sont aussi une part de notre salaire, mis en commun pour financer nos retraites, notre santé, nos allocations chômage ou l’éducation de nos enfants.
 
Compenser le cadeau ainsi fait aux patrons par la TVA, c’est un nouveau hold-up sur les revenus de l’ensemble des classes populaires sous forme d’impôt sur leur consommation quotidienne.
 
La TVA est de plus l’impôt le plus injuste de tous, puisqu’il pèse en proportion davantage sur les plus petits revenus : l’incidence de la TVA est de 11, 5 % pour les 10 % de ménages les moins aisés et de 5, 9 % sur les 10 % de ménages les plus aisés !
 
Depuis 30 ans, les gouvernements de droite comme de gauche ont prétendu favoriser l’emploi en « baissant le coût du travail », avec le résultat que l’on connaît.
 
Accepter la baisse des salaires directs (le salaire net) ou indirects (les cotisations sociales) est un marché de dupes où les salariéEs sont toujours perdantEs.
 
Pour faire avaler la pilule, la présidente du Medef propose en même temps la baisse des cotisations dites « patronales » et celle des cotisations dites « salariales ». Ainsi, selon elle le salaire net serait augmenté et chacun serait gagnant ! C’est un leurre car Laurence Parisot propose de remplacer ces cotisations « salariales » par la CSG (contribution sociale généralisée)… elle aussi payée à 85 % par les salariéEs.
 
Tout au plus y aurait-il une modification de la répartition de l’effort… au sein des classes populaires !
 
Mais, au-delà des conséquences immédiates, le remplacement des cotisations sociales par la TVA exonérerait définitivement le patronat du financement de la protection sociale.
 
À terme, on se retrouverait avec une Sécu minimum financée par l’impôt (soins coûteux, assistance aux plus pauvres). Pour la grande majorité de la population, il faudrait avoir recours à des assurances complémentaires. C’est là le deuxième but de l’opération. En un mot, ce serait la fin de la Sécurité sociale.
 
Ajoutons qu’un impôt ne peut être pré-affecté à une dépense précise. Rien ne garantit que la hausse de la TVA aille réellement à la protection sociale. L’exemple de la vignette automobile, censée bénéficier aux personnes âgées et utilisée à tout autre chose est resté célèbre !
 
Chacun doit mesurer l’enjeu des semaines à venir. Si Sarkozy parvient à mettre en place la machine de guerre de sa contre-réforme, il suffira par la suite de la faire tourner au nom de la « crise », de la « dette » ou de la « défense de l’emploi » pour en finir définitivement avec la Sécurité sociale.
 
Il ne s’agit donc pas d’attendre les élections.
 
L’ensemble du mouvement syndical et de la gauche politique s’est prononcé contre la TVA antisociale qui est l’objet d’un rejet massif et spontané.
 
Reportage photo et vidéo 
 
Rassemblement devant le pôle emploi (rue du pré de la reine)
du 17 janvier 2012
à l'initiative de la CGT, MNCP, des indignés
pour apporter l'information sur le projet funeste de la TVA sociale
ainsi que la riposte mise en place,
à commencer par la manifestation du lendemain organisé par la CGT
 
 
manif 17 janvier 2012 008
 
 
Une mobilisation unitaire peut et doit se construire, sans aucun préalable, pour le retrait immédiat du projet gouvernemental, avec comme première échéance la mascarade du « sommet social » du 18 janvier.
 
Comme l’a proposé Philippe Poutou, candidat du NPA à l’élection présidentielle, dès le 4 janvier : « Toutes les forces de la gauche sociale et politique devraient se rencontrer au plus tôt pour définir ensemble les modalités immédiates d’une riposte afin d’empêcher ce mauvais coup supplémentaire du quinquennat Sarkozy. »
 
Il n’y a, en effet, pas une minute à perdre.
 
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 09:48

resf 63 signatureTraqués et menacés d’expulsion,

 Lulzim, Valdete et Erjon (2 ans)

 sont contraints de vivre cachés.

 

Lulzim Sylejmani et son épouse Valdete  sont Kosovars ;ils viennent d'une région (le Gjilan) réputée très dangereuse, dans l'est du Kosovo, à la frontière de la Serbie. Ils ont demandé asile en France, après avoir subi de très graves violences dans leur pays de la part d’extrémistes albanais.

En juillet 2010, ils sont déboutés de l'asile.

 

Lulzim a trouvé un travail en CDI mais la préfecture de Clermont ne lui accorde pas l'autorisation de travail qu'il espère.

 

L'état de santé de Valdete se dégrade et elle demande un titre de séjour pour raison de santé. Bien qu'elle ait reçu un avis favorable du médecin habilité, le préfet le lui refuse ainsi qu'un titre de séjour « Vie Privée et Familiale » à Lulzim.

 

 

Suivent deux arrestations avec mise en rétention de Lulzim en février 2011. L’état de santé de Valdete s'aggrave encore.

 

 

Après plusieurs interventions, dont celles d’éluEs, la préfecture fait la promesse que la famille aura un titre de séjour provisoire.

 

Au lieu de cela, la famille est harcelée par les forces de l’ordre - deux arrestations à quatre jours d’intervalle - elle est de nouveau arrêtée le 26 mai dernier et placée en rétention. Après une forte mobilisation - que le préfet Lamy tente d'endiguer en faisant convoquer 2 militantes au Commissariat – la famille est libérée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, mais assignée à résidence elle doit se rendre au commissariat de Clermont-Ferrand deux fois par semaine. Après la traque dont la famille a été l’objet et 10 jours de rétention, le petit Erjon, né à Clermont-Ferrand en février 2010, est totalement traumatisé et son état de santé nécessite un suivi pédo-psychiatrique important. Pourtant, le Tribunal Administratif vient de rendre un avis négatif concernant la demande de titre de séjour de Valdete pour raison de santé.

 

 

Nous refusons que Lulzim, Valdete et Erjon soit expulsés dans un pays où leur vie est menacée.

 

Nous demandons au préfet du Puy-de-Dôme de leur délivrer un titre de séjour, comme il a le pouvoir de le faire.



 

RASSEMBLEMENT
LUNDI 16 JANVIER 18H
devant la préfecture de Clermont-Fd

 

SOYONS NOMBREUX !

 

 RESF globale



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche