Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 05:19

Le 9 janvier, WISSAM EL YAMNI est mort suite à une interpellation particulièrement violente.

 

Ce décès n’aurait pas eu lieu si l’interpellation avait été conforme à ce que tout citoyen peut attendre d’une police professionnelle et responsable.

 

Les déclarations intempestives et partisanes du ministre de l’intérieur, ne sont pas admissibles et témoignent des pressions qui sont d’ores et déjà exercées sur l’autorité judiciaire.

 

Le déploiement disproportionné de la force policière n’est pas de nature à calmer les esprits, bien au contraire.Seule une enquête menée en toute indépendance permettra d’apaiser les tensions.

 

La famille et les amis de WISSAM EL YAMNI et tous les citoyens épris de justice exigent la vérité. Nous serons à leurs côtés et invitons toutes les femmes et les hommes épris de justice à participer à la manifestation du samedi 14 janvier à 13H Place du 1er mai, date, heure et lieu choisis par les habitants.

 


Ligue des Droits de l’Homme, Réseau Éducation Sans Frontières, Syndicat des Avocats de France, Europe Écologie Les Verts, Union Syndicale SOLIDAIRES, Brut de Béton Production, CGT, Front de Gauche (PG, PCF, GU), Association France Palestine Solidarité, Utopia, UNEF, AlterÉkolo, FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique), Université Populaire et Citoyenne, Réseau Université Sans Frontières, NPA, Cimade,

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 20:18

Communiqué du NPA du mardi 10 janvier 2012

 

Wissam el-Yami qui avait été arrêté dans la quartier de La Gauthière, à Clermont-Ferrand, est mort hier lundi 9 janvier.

Il était dans le coma, après avoir fait un malaise cardiaque durant son transport au commissariat. Menotté, plaqué et maintenu au sol, son interpellation avait été particulièrement violente.

Depuis son arrestation l'émotion et l'indignation étaient vives dans le quartier, ainsi que dans toute la ville, et une marche silencieuse pour demander que "justice soit faite" avait rassemblé plus de 500 personnes samedi 7 janvier.

Dans un quartier quadrillé par la police, survolé par un hélicoptère, 17 personnes ont encore été interpelé hier soir. Des mois de prison ferme sont requis pour jet de pierres.

Cette situation est révoltante !

Le NPA,avec son candidat à l'élection présidentielle, Philippe Poutou condamnent la violence policière qui aboutit à la mort d'un homme. 

Les policiers mis en cause doivent immédiatement être suspendus et il faut cesser la répression contre les jeunes et toutes les personnes qui protestent contre la mort de Wissam El-Yami.

Une information judiciaire est ouverte qui devrait être requalifiée en " violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner par personnes dépositaire de l'autorité publique ". Elle doit aller jusqu'au bout en toute indépendance.

La famille, les amis de Wissam, les habitants de La Gauthière, ont droit à la vérité et à la justice, comme ils le réclament : "Personne ne doit être au dessus de lois"

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 19:15

COMMUNIQUE DU NPA DU LUNDI 9 JANVIER 2012

 

Notre camarade Denis Godard a été la victime dans la nuit du 5 au 6 janvier d'une agression policière extrêmement violente, qui pourrait avoir des conséquences graves sur sa santé : en compagnie de deux camarades d"Act Up, il était interpellé par la BAC et emmené au commissariat du 3ème arrondissement de Paris pour des motifs futiles, et sans qu'il n'ait à aucun moment résisté à son interpellation.

 

Prenant prétexte que notre camarade sifflait "l'Internationale" un policier l'a frappé au visage entraînant une fracture du plancher de l'oeil et une ITT de 12 jours selon les urgences médico judiciaires.

 

Cette affaire est grave. Si elle débute par un banal contrôle, les coups portés ensuite au commissariat, à froid et pour un prétexte anodin témoignent du climat de totale impunité dans lequel baignent les policiers.

 

Combien de jeunes, Arabes, Noirs, précaires, de sans-papiers vivent cette violence "ordinaire" dans les commissariats sans moyen de témoigner ?

Ces derniers jours la manifestation pour Hakim à Grasse, pour Wissam à Clermont-Ferrand, et le non-lieu requis pour le gendarme qui avait tué un jeune Gitan en juillet 2010 démontrent que l'impunité est le résultat d'une politique d'Etat injuste, liberticide, raciste et finalement criminelle.

 

Le NPA appelle à une mobilisation d'ensemble contre les violences policières, la fin de l'impunité pour la police et la condamnation immédiate des policiers coupables.

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 19:23

michelin-copie-1L’ensemble des organisations syndicales ont fait signer dans l’ensemble des usines Michelin une pétition pour un départ anticipé pour cause de pénibilité. Il serait bien normal en effet que les travailleurs dont les emplois sont les plus durs puissent partir en retraite avant d’être usés à la tâche.

 

Mais, comme le disait à juste titre un tract CGT, la pénibilité c’est non seulement les travaux pénibles, mais aussi les risques psychosociaux, les pressions sur les charges de travail, les heures non comptabilisés pour faire le travail à la maison… Bref tous les salariés à un titre ou à un autres, non seulement ouvriers mais aussi agents, collaborateurs, techniciens, cadres sont concernés.

 

Car combattre la pénibilité ce serait d’abord avancer l’âge de la retraite au lieu de le reculer comme le gouvernement vient encore de le décider. Mais ce serait aussi diminuer l’horaire hebdomadaire (vu le nombre de chômeurs qui va croissant il pourrait facilement être réduit à 32 heures ou même moins).

 

Ce serait enfin améliorer les conditions de travail, y compris celles des agents, collaborateurs, techniciens et cadres… qui ont donc tout intérêt d’être aux côtés des autres travailleurs dans cette lutte.

 

 

 

 

travailler moins

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 18:14

DECLARATION DE PHILIPPE POUTOU(LUNDI 2 JANVIER 2012)

 

 siteon0

 

Hier, à Metz, Sarkozy présentant ses voeux devant des fonctionnaires d'Etat, est parti en guerre contre le droit de grève pour défendre le principe du service minimum dans les transports. Tout lui est bon pour s'attaquer aux salariés comme il l'avait fait le soir du 31 décembre. Une chose est sûre, les bobards et le foutage de gueule vont continuer en 2012. Sarkozy fait comme si l'année qui vient serait difficile pour tout le monde, il suffirait juste de se serrer tous un peu plus la ceinture ! Il se fiche du monde. Toute sa politique défend les banques et les plus riches.

 

Il se dit opposé à un troisième plan d’austérité mais il annonce une

 « TVA sociale », dont le sens sera de casser la Sécurité sociale, au profit des patrons et au détriment de notre niveau de vie. Il propose une formation pour les chômeurs qui apprendront ainsi à... rester chômeurs, alors que chômage et précarité sont à la hausse et les profits tout aussi en hausse pour les entreprises du CAC40 (87 milliards d'euros cette année). Ce n'est décidément pas la même crise selon le milieu social auquel on appartient.

 

Mes vœux vont à toutes les victimes de cette politique. J'espère que nous saurons dégager Sarkozy, Guéant, Morano, Wauquiez, Fillon et tout le reste de la bande. J'espère que le mécontentement actuel va déboucher sur une explosion sociale contre la crise, contre la dette, contre le chômage et la pauvreté, contre le mépris social, contre tous les préjugés racistes et sexistes qui divisent les oppriméEs.

 


Il y a urgence à mettre fin à la régression sociale.

En 2012, plus que jamais "on lâche rien !"

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 08:34

interdiction des licenciementCette entreprise de Thiers a été mise en liquidation judiciaire. Voilà encore 140 travailleurs de plus à la rue dans ledépartement alors que le chômage y grandit comme ailleurs.

 

Pour le moment les salariés ont décidé d’occuper leur usine en réclamant une prime de licenciement extra-légale de 60 000 €. C’est ce que les travailleuses licenciées de Luminox (Riom) ont récemment obtenu après une grève avec occupation de plusieurs semaines.

 

Preciturn est passé de 600 à 140 emplois en quelques années en passant de repreneur en repreneur. A chaque fois, sous prétexte de permettre à la boîte de continuer, ces soi-disant « repreneurs » ont réduit le personnel. Et le dernier de ces « réducteurs » a purement et simplement liquidé la boîte.

 

Conclusion : repreneur ou pas, il faut interdire tout licenciement.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 20:08
imagesamianteDepuis quelques années, parce qu’elles se sont mobilisées, certaines victimes de l’amiante ont obtenu réparation. Elles ou leur famille, car aucune indemnisation n’a ramené à la vie les milliers de travailleurs morts prématurément du cancer, victimes de patrons assassins qui faisaient mine de ne pas savoir les dangers ou, pire, savaient mais s’en foutaient.
 
Mais il y a encore des centaines de milliers qui doivent continuer à combattre pour la reconnaissance de leurs droits
 
Comme, par exemple, les anciens de VMC à Givors, des verreries où des études ont démontré que le taux des cancers étaient dix fois supérieur à la norme sans que cela soit reconnu comme maladie professionnelle. Ou encore ces quelques centaines de travailleurs ou leurs conjoints que la cour de Douai vient de condamner… à rembourser une partie des indemnités qu’elles ont perçues jusque là.
 
Oui, beaucoup reste à faire, y compris dans les Combrailles, à Riom ou aux Ancizes, arrondissement sur lequel le CAPER (Comité amiante prévenir et réparer) estime à environ 500 le nombre de personnes concernées.
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 16:23

Les 230 travailleurs de l’usine Jacquet de Saint-Beauzire, du groupe Limagrain, ont repris le travail après 15 jours de grève. Ils réclamaient des augmentations diverses qu’ils avaient estimé à environ 300 € mensuels. La direction leur a accordé une cinquantaine d’euros… et des promesses pour l’an prochain.

 

Les ouvriers de Jacquet sont payés (très mal) pour savoir ce que valent les promesses patronales. Ce n’est évidemment pas celles-là qui ont amené les grévistes à reprendre le travail mais une ordonnance en référé du tribunal ordonnant le déblocage de l’usine, appuyée par la gendarmerie venue pour la faire appliquer.

 

    300 € mensuels pour tous c’est une revendication générale, de millions de travailleurs. C’est quand ces millions de travailleurs entreront en lutte tous ensemble que nous l’obtiendrons. Alors, les autorités et les patrons n’auront pas a assez de gendarmes ou autres flics pour nous faire reprendre le travail de force.

 

salaire npa

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 08:13
Article du journal LA MONTAGNE du JEUDI 1er DECEMBRE 2011
 
 
patrick.pngMilitant extrême gauche depuis 1973 - LCR autrefois, NPA aujourd'hui – Patrick Goyeau laboure le terrain à chaque présidentielle pour que la tête de file du parti puisse se présenter.
 
Mais jamais la tâche n'a été aussi ardue que cette fois-ci. Avec pour candidat un Philippe Poutou « beaucoup moins connu et moins médiatique que Besancenot, c'est sûr, c'est plus compliqué... ». Selon une méthode éprouvée, avec le petit groupe de militants (Issoiriens, Clermontois, Riomois), Patrick Goyeau va de mairie en mairie ; « je sélectionne d'abord les- maires qui avaient apporté en 2007 leur signature à Besancenot, ou à des candidats proches de nous comme Schivardi ou Bové, qui ne se représentent, ou à Arlette...
 
Là, il y a changement de candidate, il faut essayer. Et puis plus largement aux autres élus, sans me faire trop d'illusion : au PS, ils ont le couteau sous la gorge et n'osent pas donner leur voix à quelqu'un d'autre que Hollande. Alors, on se tourne plutôt vers les maires des petites communes, il y en a qui s'en fichent complètement... ».
 
Avec « le choc d'avril 2002 et l'émergence de Mélenchon depuis l'automne, le "vote utile à gauche ou à la gauche de la gauche" nous rend la tâche encore plus difficile » déplore Patrick Goyeau.
 
Mais tenter inlassablement sa chance est parfois payant : « les gens ne le savent pas assez, mais apporter son parrainage à un candidat, cela ne veut pas dire qu'on va voter pour lui, et souvent ce n'est pas le cas. Des maires disent "je suis fidèle à mon parti, mais je veux favoriser la démocratie et que ce candidat puisse se présenter, c'est tout". Cela m'est arrivé, pour Besancenot, en 2007, de la part de maires qui ne votent pas pour le NPA
 
 
 
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 22:58
interdiction des licenciementLes supers et hypers Leclerc sont en train de se distinguer par un comportement ignoble envers leurs salariés qu’ils paient d’ailleurs avec des lance-pierres. A Cahors, à Vernon, à Marseille, à Strasbourg, etc. les licenciements ou sanctions se succèdent.
 
Au Leclerc La Part Dieu à Clermont Ferrand, pour avoir grignoté un morceau de pain sur son lieu de travail, une salariée est licenciée, une autre pour bavardage ou encore cette employée licenciée sur le champ après s’être limé les ongles.
 
Pour protester contre le licenciement de deux jeunes salariées de la parfumerie un rassemblement est organisé devant ce magasin le mardi 20 décembre à partir de 11H00. Souhaitons que la clientèle populaire que Leclerc se vante d’avoir sache lui faire savoir ce qu’elle pense de ses méthodes. 
 
 
LE NPA soutien ces 2 employées et exige leur réintégration à leur poste
LE NPA défend l'interdiction des licenciements
LE NPA exige l'arrêt des répressions et discrimination syndicale
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche