Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:56

Pour soutenir les familles Roms menacée d'expulsion en Auvergne, RESF(dont le NPA fait parti) a lancé différentes pétitions afin d'exiger la régularisation de ses familles.

 

POUR SOUTENIR Madame et Monsieur Limani et ses deux enfants(Beljrim, 17 ans, handicapé moteur cérébral et Besart, 14 ans, scolarisé en classe de 4ième) de Montluçon

 

SIGNEZ LA PETITION


 

POUR SOUTENIR Madame et Monsieur AJETI(un couple Rom de 50 ans dont la dame est malade des poumons) et leur enfant (11 ans) de Clermont Ferrand.

POUR SOUTENIR Madame et Monsieur HASANI et leur cinq enfants(10 ans, 8 ans, 6 ans, 3 ans et 2 ans) de Clermont Ferrand.

 

 SIGNEZ LA PETITION


 

Le NPA s'associe à cette campagne, pour obtenir la régularisation de toutes ses familles.

 

Plus généralement, le NPA défend la régularisation de tous les sans papiers.

 

 


Partager cet article
Repost0
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 19:09

RESF 63

 

 

Le mardi 23 août, une autre famille de Roms kosovars, la famille,  avec deux enfants âgés de 4 et 2 ans ½ dont la maman est enceinte de 4 mois a été arrêtée à Clermont-Ferrand sur son lieu d’hébergement. Ils sont aujourd’hui enfermés au Centre de Rétention de Lyon en vue de leur expulsion au Kosovo.

 

Laisser les grandir

Pourtant, un certain nombre de médias locaux et nationaux  (Le Monde, Libération...) se sont fait l’écho de rafles d’étrangers particulièrement choquantes qui se sont déroulées dernièrement à Clermont-Ferrand. En l’espace de quelques jours, des moyens disproportionnés ont été déployés sur quatre familles Kosovares, soit 19 personnes au total dont 11 enfants âgés de 2 à 11 ans, deux femmes enceintes et une femme malade des poumons.
Ces malheureux ont été réveillés à 7H du matin et mis rapidement dans un bus.


Les trois premières familles arrêtées ont été emmenées sous escorte policière au Centre de Rétention de Lille.
Pour cela, des dizaines de fonctionnaires de police et de nombreux véhicules ont été mobilisés. La durée du voyage est de dix heures.


Le but était de renvoyer ces enfants et leurs parents vers
des pays qu'ils ont fui et notamment au Kosovo  où les minorités ethniques vivent démunies derrière des barbelés et où la corruption et les mafias règnent en maîtres à chaque coin de rue.

 

 

Laisser les grandir

    Fort heureusement, la Justice s’est opposée à la mécanique inhumaine instaurée par le Préfet Lamy. Les trois familles ont été libérées pour l’irrégularité de l’interpellation. Le juge a même invoqué le motif d’un « traitement inhumain et dégradant » pour la famille Bejzacu dont la maman est enceinte de 5 mois. L’arrêt du juge, tout à fait exceptionnel en la matière, met donc en lumière les procédés particulièrement brutaux de la préfecture de Clermont-Ferrand.


Cette décision a trouvé malheureusement sa pleine justification puisque la maman, à peine de retour à Clermont-Ferrand, a du être hospitalisée en urgence au Service de Grossesse à Haut Risque. En effet selon les médecins, le choc de l’arrestation,
le séjour au Centre de Rétention et l’aller-retour à Lille ont eu pour conséquences directes de provoquer un grave problème médical qui menace le bon déroulement de la grossesse. Les médecins se disent scandalisés, d’autant plus que cette jeune maman de 30 ans avait déjà fait une fausse couche à 19 semaines de grossesse au mois de février dernier. Ce qui n’a pas empêché le Secrétaire Général de la Préfecture, Jean-Bernard Bobin, faisant référence  à la non annulation de l’Obligation à Quitter le Territoire Français par le juge de Lille, de déclarer aux journalistes de La Montagne, dans l’édition du mardi 23 août 2011 : « Le tribunal nous a donné raison sur tous les points. »


Est-ce à dire que le préfet, voulant sans doute honorer les quotas d’expulsions fixés par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, entend expulser cette mère de famille au risque de provoquer la perte de son enfant ?


 Pour faire bonne mesure, la préfecture a refusé que ces trois familles retrouvent leur hébergement précédent et elles sont donc aujourd’hui à la rue.



RESF globale

 

 Le Réseau Éducation Sans Frontières 63 élève les plus vives protestations et condamne la politique du chiffre. RESF 63 et de  très nombreux citoyens indignés par ces rafles ne resteront pas sans réactions. Ils entendent bien continuer à dénoncer ces atteintes quotidiennes aux Droits de l’Homme.


Nous demandons au préfet du Puy-de-Dôme la libération de la famille Sabrija du Centre de Rétention de Lyon et la régularisation de tous.

 

 


Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 00:00

 

En Auvergne, Sarkozy et ses sbires, par l'intermédiaire des préfets appliquent  leur politique xénophobe, raciste et la chasse aux pauvres.

 

Leur cheval de bataille, depuis quelques semaines, c'est la chasse au Rom , ils sont prêt à tout pour obtenir de bons résultats pour eux(30000 expulsions de sans papiers pour l'année 2011) au mépris de la dignité humaine et du droit.

 

XENOPHOBIE ET DEMAGOGIE

 

  non au racsime d'état

 

A Clermont Ferrand, arrestation de la famille Ajati et de la famille Hasani dans leur hôtel au petit matin, pour les envoyer au CRA* de Lille(véritable prison). Des enfants en bas âge (de 2 à 11 ans) se sont retrouvés en prison, ce n'est pas la place d'enfants.

 

La justice considère qu'ils doivent être libérés. Sans aucune autre forme de procès, la police abandonne les deux familles dans une gare, avec six enfants et sans un sous. Comment dans ces conditions retraverser la moitié de la France ?

 

La préfecture de Clermont, leur refuse l'accès au logement d'urgence est prête à laisser dormir à la rue des enfants de bas âge au mépris du droit de l'enfant pour leur faire vivre un enfer et les obliger à quitter le territoire.

 

 

TOIT c'est un droit

 

 

 

 

 

 

 

 UN TOIT C'EST UN DROIT

 

 

 

 

 

 

 

 

 A Montluçon, même politique désastreuse, même effet, la famille Limani arrêtée, elle aussi au petit matin, amenée au CRA*de Nimes, des enfants en prison, est-ce leur place?

 

A Clermont , une nouvelle famille, la famille Bejzaku1 est arretée et envoyée au CRA* de Lille, des enfants à nouveau en prison.

 

 

Le mardi 23 août, une autre famille de Roms kosovars, la famille, avec deux enfants âgés de 4 et 2 ans ½ dont la maman est enceinte de 4 mois a été arrêtée à Clermont-Ferrand sur son lieu d’hébergement. Ils sont aujourd’hui enfermés au Centre de Rétention de Lyon en vue de leur expulsion au Kosovo.

regularisation

 

 

Le NPA condamne ses arrestations utilisant des méthodes d'un autre temps

 

Le NPA demande l'arrêt de ses arrestations et la régularisation de tous les sans papiers et la liberté de circulation pour toutes et tous. 

Le NPA demande le respect des droits des personnes et des enfants(le droit à un logement, le droit de vivre dignement, le droit à la scolarité...)

 

 

 

* CRA :Centre de Rétention Administratif

 

*1 Remarque la  famille a été  libérée par la justice le dimanche 21 aout 2011

Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 12:00

INACCEPTABLE !

 

Deux militants syndicaux CGT de Moulin( Jacky Belin et Jérome Gallois)  sont poursuivi par la justice pour avoir manifesté leur opposition à la réforme des retraites.

 

Ils subissent la répression du patronat et du pouvoir alors qu'ils portent les légitimes revendications des travailleurs.

liberte syndicale

 

  Lire le tract d'appel

 

 

LE NPA appelle tous ses militants , ses sympathisants ainsi que les militants associatifs, syndicales, politiques à participer à



LA JOURNEE DE MOBILISATION REGIONALE

POUR LA DEFENSE DES LIBERTES PUBLIQUES

CONTRE TOUTE CRIMINALISATION

DES ACTIONS MILITANTES

MERCREDI 7 SEPTEMBRE 2011

à partir de 11H00

DEVANT LE TRIBUNAL DE RIOM

 

 

LE NPA apporte tout son soutien à ces deux militants syndicaux

LE NPA défend le respect de toutes les libertes publiques (syndicales , associatifs et politiques)

Le NPA dénonce les méthodes mise en place pour criminaliser les mouvements sociaux

LE NPA demande l'arrêt immédiat de toutes les répressions syndicales ,associatifs ou politiques

 

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 16:00

Le 10 août 2011, au matin,  au lever du soleil, rafle en bonne et du forme à Clermont-Ferrand. A 7h30, on est venu les chercher dans leur lit. Ce couple de Rom de 50 ans dont la dame est malade des poumons avec leur enfant de 11ans ainsi qu'une  famille avec le père, la mère et leur cinq enfants de 9, 10, 6, 3,5 et 2 ans.

 

Pour cette basse oeuvre, Monsieur Lamy (préfet du Puy de Dôme) a sorti le grand jeu :un car de 50 places, un fourgon passager, 25 policiers au moins, des voitures…Tout cela pour des pères et des mères de famille misérables avec leurs enfants qui d’ailleurs sont scolarisés.

 

 

 

La famille AJETI et la famille HASANI

doivent rester parmi nous.

Leur vie est en danger au Kosovo

 

 

Kosovo, ce pays où l’on se bat encore à l’arme lourde, ce pays où la corruption règne à chaque coin de rue, ce pays où aucune presse ne peut rendre compte des exactions des mafias, ce pays enfin où l’on a rasé toutes les maisons des Roms, où l’on a détruit leurs quartiers où  les femmes Roms ont été violées. Ce pays où les gangs tiennent le haut du pavé. Ce pays où les derniers Roms qui subsistent, sont derrière des barbelés dans des camps insalubres sans service de santé et dans des conditions indignes.

  regularisation sans papiers

 

 

 

 

 

NON A CETTE POLITIQUE

EMPREINTE DE RACISME,

NON A SES METHODES DE VOYOU

STOP A LA POLITIQUE DU CHIFFRE

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le NPA exige la régularisation de tous les sans papiers

 

 

Remarque: Ses 2 familles ont été libérées le 12 aout 2011 du Centre de Rétention Administratif de Lille

Partager cet article
Repost0
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 12:10

Affiche-Nus-et-debout-Victor-740-ko-copie-1

 

 

Pour souligner l'indécence qu'est de vouloir encore construire aujourd'hui une machine qui tue, pollue, gaspille matière première et énergie;
En bref, une aberration économique et écologique!

 

La construction d'un incinérateur vient de commencer à côté de Clermont-Fd. Au-delà du cas du Puy-de-Dôme, il y a une dizaine d'incinérateurs en projet ou en construction en France. D'autres pays européens sont également aux prises avec cette technique dépassée.

Si hier, il pouvait paraitre loufoque de se passer de l'incinération, aujourd'hui c'est le contraire : les alternatives sont éprouvées et pratiquées avec succès en France et à travers l'Europe.



 

Choisir l'incinération, c'est choisir de:



 

construire une usine qui tuera certains d'entre nous, notamment par cancer

 

construire une usine qui pollue nos terres et empoisonne notre bétail

 

nous faire stocker plus de déchets et plus toxiques que si on trie et valorise correctement. Et oui, les machefers et autres réfiom, il faut en faire quelque chose !

 

brûler des objets réutilisables et des matières recyclables (donc de l'équivalent pétrole) alors que nous devons apprendre au plus vite la sobriété et l'efficacité énergétique

 

construire un monstre qu'il faudra « gaver ». En effet, un incinérateur est obligé d'avoir la gueule pleine pour fonctionner. Donc, c'est brûler ou trier correctement, mais pas les deux !

 

gaspiller l'argent public puisque la mise en oeuvre de solutions alternatives et responsables coûte moins cher (pour le Puy-de-Dôme, plus de 100 millions d'euros d'économie, suivant l'exigence écologique)

 

renoncer à la création d'emplois locaux nombreux générés par ces mêmes alternatives.

 

 

Les alternatives existent.



 

Elles s'appellent tri, réemploi, recyclage, méthanisation des déchets verts, … Les « outils » s'appellent pédagogie et motivation pour trier correctement, tri dans les maisons et les entreprises y compris nos déchets verts, pesée embarquée, recycleries, … Certaines régions sont passées de 400 kg de déchets « ultimes » par an et par habitant à moins de 80 kg. D'autres l'ont fait, nous pouvons le faire !

Partager cet article
Repost0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 23:02

lettre Poutou

Partager cet article
Repost0
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 19:35

LETTRE OUVERTE

 

 

 

 

 

 

A Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance Clermont-Ferrand

 

Clermont-Ferrand, le 5 juillet 2011

 

 

                Monsieur le Procureur,

 

                Madame Marie-Luce POUCHARD et Madame Corinne MIALON, militantes du Réseau Éducation Sans Frontières 63, ont été entendues au commissariat de police de Clermont-Ferrand le 16 juin 2011 dans le cadre d’une enquête préliminaire. Elles ont reçu une convocation pour rappel à la loi au motif contesté qu’elles auraient organisé une manifestation sur la voie publique sans déclaration préalable le 08 juin 2011.

 

               Ce rassemblement avait lieu dans l’urgence en raison de la situation préoccupante, pour des raisons de santé notamment, de parents immigrés et de leur enfant de 15 mois né en France, conduits au Centre de Rétention en vue de leur expulsion, aujourd’hui de retour à Clermont-Ferrand.

 

               Nous tenons à vous faire part de notre profonde inquiétude face au recours à la justice pénale pour décourager l’action militante des membres du RESF 63. Les manifestations et rassemblements, qui ont eu lieu depuis de nombreuses années, se sont toujours déroulés dans le calme. Le non-respect du délai de déclaration de 3 jours était jusqu’ici toléré dans le Puy-de-Dôme comme fréquemment sur le plan national.

 

              Ce changement brutal de politique, assorti du recours à la répression, s’apparente à une véritable mesure d’intimidation pour museler l’action militante qui n’accepte pas de se taire devant les dérives actuelles de la politique d’immigration.

 

               Nous ne doutons pas de votre souci de ne pas laisser la justice pénale instrumentalisée à des fins sans aucun rapport avec la lutte contre la délinquance, au risque de menacer les libertés fondamentales, tout spécialement le droit de manifester pacifiquement son indignation et exprimer son soutien à des hommes, femmes et enfants en grande détresse.

 

             Vous comprendrez que nous accordions une grande attention à l’issue de la procédure dont vous êtes saisi, particulièrement sensible du fait du caractère éminemment démocratique que revêt la liberté de manifestation.

 

            Avec Marie-Luce POUCHARD et Corinne MIALON, nous, signataires de cette lettre, sommes tous responsables, et nous ne pouvons envisager qu’elles aient à répondre devant la justice de notre pays, garante des libertés individuelles, de démarches ne transgressant en rien les droits et devoirs liés à une action citoyenne.

 

         Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Procureur, l’expression de notre respectueuse considération.

 

 

Pour le RÉSEAU ÉDUCATION SANS FRONTIÈRES, Solange HERBET

 

Pour le RÉSEAU UNIVERSITÉS SANS FRONTIÈRES, Maxime BOUVET

 

  Pour la LIGUE DES DROITS DE L’HOMME, Mohannad AL ABBAS – Claude POULAIN – Hubert SAINT-JOANIS

 

Pour le SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE, Fabienne HERNANDEZ

 

Pour le SYNDICAT DES AVOCATS DE FRANCE, Jean-Louis BORIE

 

Pour ATTAC, Claude VALLENET

 

Pour BRUT DE BÉTON PRODUCTION, Bruno BOUSSAGOL

 

Pour les CEMEA, Lilian COUPAT

 

Pour la CIMADE, Emmanuel BOUHIER

 

Pour DROIT AU LOGEMENT, Annie MONTAGNAC

 

Pour la FÉDÉRATION DES ASSOCIATIONS LAÏQUES – LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT, Philippe BÉRAUD

 

Pour la FCPE, Marie-France JEANNOT

 

Pour la LIBRE PENSÉE, Georges BARDIN

 

Pour le MNCP-CHÔM’ACTIF, Thierry MATTIO

 

Pour le PLANNING FAMILIAL, Catherine GAUTHIER

 

Pour la CFDT, Mireille CURRIERI

 

Pour la CGT, Philippe BONNET

 

Pour la FSU, Roland LEBEAU

 

Pour SOLIDAIRES, Didier PAGÈS

 

Pour l’UNEF, Iris LUCAND

 

Pour ALTER EKOLO, Jean-Michel DUCLOS

 

Pour EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS, Michel GUY

 

Pour la GAUCHE UNITAIRE, Gérard BOHNER

 

Pour le NOUVEAU PARTI ANTICAPITALISTE, Sandrine CLAVIÈRES

 

Pour le PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, Cyril CINEUX

 

Pour le PARTI DE GAUCHE, Patricia GUILHOT

 

Pour le PARTI SOCIALISTE, Cécile AUDET – Gérald COURTADON

 

Pour la FÉDÉRATION pour une ALTERNATIVE SOCIALE et ÉCOLOGIQUE, Gérard GENDRE

 

Pour UTOPIA, Claude SERVY

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 17:24

POUR LA DEFENSE DES LIBERTES PUBLIQUES

POUR LA LIBERTE DE MANIFESTATION

CONTRE LA CRIMINALISATION DE MILITANT(E)S

POUR L'ANNULATION DES PROCEDURES PENALES ENGAGEES  CONTRE MARIE-LUCE ET CORINNE

 

 

  Le 8 juin 2011, RESF 63 appelait à un rassemblement pacifique devant la préfecture de Clermont-Fd. Ce rassemblement a contribué à l'action aboutissant à la décision de la cour européenne des droits de l'homme, de libérer la famille Sylejmani du centre de rétention de Toulouse.

 

En représailles, Marie-Luce Pouchard et Corinne Mialon ont été entendues au commissariat de police le 16 juin. A l’issue de cette audition, le procureur de la République a décidé de les convoquer ultérieurement afin de leur infliger un rappel à la loi. Il leur est reproché de n'avoir déclaré ce rassemblement que la veille et non trois jours à l'avance, comme le voudrait le décret-loi du 23 octobre 1935, héritage pourtant tombé en désuétude, d'une sombre période de notre histoire. Au moment même où la préfecture ne respecte pas ses propres devoirs en matière d’hébergement des demandeurs d’asile et de protection de l’enfance, cette poursuite pénale apparaît comme la volonté de faire taire celles et ceux qui, chaque jour plus nombreux, s’indignent et dénoncent l’horreur de la politique du gouvernement à l’égard des étrangers sans papiers et des demandeurs d’asile.

 

 Le nouveau Préfet d’Auvergne prétend-il ainsi faire taire toutes celles et tous ceux qui s’élèvent contre les atteintes au respect des Droits de l’Homme, des Droits des enfants, des libertés fondamentales...

 

 Cette tentative d’intimidation confirme le climat de répression tout azimut contre l’ensemble de l’action militante, qu’elle soit associative, syndicale ou politique. C’est notre droit légitime à l’indignation et à la protestation individuelle et collective qui est visé. C’est un pas supplémentaire dans la restriction de la liberté d’expression et l’affirmation de la toute puissance sécuritaire.

 

Aujourd'hui, pour flatter l'électorat le plus xénophobe, l'Etat et son Préfet tentent d'entraver la défense des droits des sans-papiers. Demain, il tentera de museler l'ensemble du mouvement social, associatif, politique et syndical. Nous ne pouvons pas l'accepter et nous déclarons en résistance contre cette dérive !

 

 

 

     

  • Nous n’acceptons aucun recul sur la liberté de manifester,

  • Nous revendiquons le droit au rassemblement spontané,

  • Nous exigeons l’annulation des procédures engagées contre Marie-Luce et Corinne,

  • Nous revendiquons l’abrogation du décret-loi du 23 octobre 1935.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 22:08

Alors que le patronat cherche par tous les moyens non seulement à bloquer les salaires mais aussi à détruire l’ensemble de la protection sociale et en premier lieu les retraites, nous revendiquons plus que jamais le salaire socialisé. Le principe du salaire socialisé s’oppose à la logique du système capitaliste : bien que ne travaillant pas, les personnes au chômage, en arrêt de travail pour maladie ou accident, en retraite, bénéficient d’un salaire ! Le salaire socialisé doit aussi être imposé durant toute la vie, de la crèche à la formation, jusqu’à la retraite, par l’extension des services publics de la petite enfance, du 3e âge, par le salaire étudiant ou allocation d’autonomie.

 

 

bebe mamie

                          

 

 

santéLes soins et les médicaments doivent être gratuits car remboursés à 100 %. Mais notre protection sociale ne doit pas alimenter les profits de la médecine libérale, des cliniques privées, des trusts pharmaceutiques.

 

Il faut un véritable service public de santé avec des moyens et du personnel pour l’hôpital public bien sûr, mais aussi le développement d’un réseau de centres de santé de proximité. Quant aux grands groupes de l’industrie pharmaceutique qui occupent le haut du CAC 40, ils doivent simplement être expropriés dans le cadre d’un service public de la recherche et de la production des médicaments.

 

 

 

précarité

 

 

 

  LE DROIT A UN REVENU DIGNE DOIT

ETRE IMPOSE COMME UN DROIT UNIVERSEL

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche