Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 09:02

COMMUNIQUE DU NPA

DU 22 OCTOBRE 2013

 

Le gouvernement est déterminé à priver les travailleurs de tout recours contre les attaques du patronat : après avoir facilité les licenciements collectifs et légalisé le chantage à l’emploi avec l’ANI, il s’en prend maintenant à l’inspection du travail.

 

La réforme que veut imposer le ministre Sapin malgré l’opposition des organisations syndicales majoritaires vise clairement à éloigner les inspecteurs et contrôleurs du travail des salariés et de leurs représentants.

 

En effet, le projet du gouvernement consiste à créer des unités composées d’une dizaine d’agents de contrôle avec à leur tête un directeur dont le rôle à plein temps sera de « manager » les agents, de leur fixer des priorités, ou encore de « veiller à la qualité juridique » de leurs décisions !

 

Le but est de piloter l'activité des inspecteurs et contrôleurs pour qu’ils se consacrent aux actions décidées par le ministère plutôt qu’aux demandes des salariés et des organisations syndicales. L’autonomie et l’indépendance des agents de contrôle seraient fortement restreintes, et ce sont les travailleurs qui en subiraient les frais, l'accès à l'inspection du travail devenant plus difficile.

 

Pour les PME, le contrôle pourrait même devenir une activité annexe : le ministère est ainsi chargé d’élaborer une méthodologie d’intervention pour ces entreprises, au sein de laquelle des « démarches d’information et autres formes à déterminer » compléteront l’action de contrôle. Et pour les grands groupes, Sapin prévoit la création d’un groupe national de contrôle qui prendra ses ordres directement du ministère, sans lien aucun avec les salariés.

 

Ce projet est également porteur de coupes dans les effectifs, puisque la suppression progressive du corps des contrôleurs du travail ne sera que partiellement compensée par des transformations en postes d’inspecteurs, et d’une dégradation des conditions de travail des agents, qui ont pourtant déjà été à l’origine de deux suicides au sein du ministère ces dernières années.

 

C’est donc une véritable réforme patronale de l’inspection du travail que veut imposer le gouvernement, une réforme qui concerne tous les travailleurs.

 

Les agents du ministère du travail seront en grève mardi 22/10 à l’appel des syndicats CGT, SUD, FSU et FO.

 

Le NPA leur apporte son soutien total et invite l’ensemble de la gauche politique et sociale à faire front pour obtenir le retrait du projet.

 

En complément de ce communiqué ,lire ci-dessous

 

Le tract d'appel intersyndical à la mobilisation du 22 octobre 2013

 

 

RETRAIT DE LA REFORME SAPIN DE L'INSPECTION DU TRAVAIL
RETRAIT DE LA REFORME SAPIN DE L'INSPECTION DU TRAVAIL

deux tracts à destination des salariés pour expliquer aux usagers les tenants et aboutissants de la réforme Sapin.

 

Tract du 2 octobre 2013

 

 

RETRAIT DE LA REFORME SAPIN DE L'INSPECTION DU TRAVAIL

Tract du 1er septembre 2013

RETRAIT DE LA REFORME SAPIN DE L'INSPECTION DU TRAVAIL
RETRAIT DE LA REFORME SAPIN DE L'INSPECTION DU TRAVAIL
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 08:05

La politique de répression s'intensifie à l'égard des sans-papiers et demandeurs d'asile dans toute la France. Les migrants seront-ils une nouvelle fois instrumentalisés dans le show électoral à la française ? En dix jours à Clermont-Ferrand 7 arrestations. Deux personnes sont toujours en Centre de Rétention Administrative.

 

A la veille des vacances, les lycéens de toute la France nous ont montré la voie de la mobilisation pour dire NON à cette politique xénophobe. Il est important de maintenir la pression pendant les vacances scolaire, c'est pour cela que le NPA appelle à participer à ce rassemblement

 

Il est plus que temps de dire aux gouvernement PS, que les expulsions , et ses politiques racistes que nous n'acceptions pas sous Sarkozy, nous les acceptons pas plus sous un gouvernement dit « de gauche »

 

C' EST VALLS QU'IL FAUT EXPULSER

PAS LES SANS PAPIERS

 

 

 

POUR DIRE NON AUX EXPULSIONS

POUR DIRE OUI A LA REGULARISATION

DE TOUS LES SANS PAPIERS

POUR DIRE NON A CETTE POLITIQUE DE L'IMMIGRATION

RASSEMBLEMENT

JEUDI 24 OCTOBRE 2013

à l'appel de RESF(réseau dont le NPA est membre)

18H00 DEVANT LA PREFECTURE DE CLERMONT-FERRAND

 

 

Pour information, depuis la levée du campement à Jaude, rien n'a bien évolué concernant le système du logement d'urgence. Chaque lundi soir, aux réunions de RESF, nous recensons des personnes qui se retrouvent à dormir à la rue. Ce lundi 21 octobre 2013 s'était 1 famille dont(2 enfants :20 mois et 3 ans) et 2 personnes isolées.

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 22:37

COMMUNIQUE DU NPA

DU 19 OCTOBRE 2013

 

En conformité avec la commission d’enquête François Hollande ose valider l’expulsion de Léonarda. Conforme à la loi dit-il s’appuyant sur l’ensemble des lois répressives adoptées contre l’immigration depuis Chevènement, Chirac, Sarkozy, Besson. Que son gouvernement s’est bien gardé de modifier.

 

En même temps qu’il valide l’expulsion, il décide, du fait du prince, que Léonarda, seule, pourrait revenir en France poursuivre ses études. Comment peut-il la forcer à choisir entre sa famille et ses études ? Qu’en est-il des frères et des sœurs, qui ont été scolarisés, eux aussi, jusqu’à maintenant en France ? Que reste-t-il donc du droit de vivre en famille ?

Le scandale de l’expulsion de Léonarda n’est pas seulement une question de forme. Son expulsion, comme celle de sa famille, est inacceptable.

 

Hollande espère, avec sa décision honteuse et en comptant sur les congés scolaires, mettre fin à la mobilisation lycéenne. Il refuse d’entendre que la revendication des manifestants se dresse tout autant contre l’expulsion de Léonarda que contre celle de Khatchik, et de tous les autres. C’est toute la logique de la politique du gouvernement qui est en cause.

 

Les lycéenNEs qui sont descenduEs dans la rue ne se laisseront pas abuser par une manœuvre aussi minable. Le NPA apporte tout son soutien à leurs mobilisations qui prévoient de reprendre massivement dés la rentrée scolaire.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 19:48

COMMUNIQUE DE PRESSE DU NPA

DU 18 OCTOBRE 2013

 

Hier, des milliers de lycéenNEs sont descendus dans la rue à Paris et dans d'autres villes pour exprimer leur solidarité avec deux jeunes lycéens expulsés brutalement par la police de Valls et exiger leur retour et leur libération.

 

Samedi dernier c’est Khatchik, originaire d'Arménie dont toute la famille habite en France ; Ses parents avaient quitté le pays pour des raisons politiques. Il risque la prison en Arménie. Leonarda, 15 ans, Kosovare a elle été carrément arrêtée par la police au cours d’une sortie scolaire, devant tous ses camarades, afin d’être expulsée avec sa famille.

 

Ces agissements scandaleux commandités par le ministre de l'intérieur ne sont pas des cas individuels. M. Valls se vante d’avoir déjà expulsé plus de 18.000 personnes cette année après avoir battu en 2012 tous les records d’expulsions de la droite précédemment au pouvoir. Valls mène une politique xénophobe et raciste qui voudrait faire des étrangers des boucs émissaires pour dévoyer le mécontentement suscité par la politique du gouvernement. Qu'il dégage !

 

Le NPA exige le retour de Léonarda et Khatchik, l'arrêt des expulsions et la régularisation des sans-papiers. Il appelle à participer partout massivement aux manifestations. La mobilisation des lycéens, étudiants, enseignants, parents peut imposer un premier recul à ce gouvernement réactionnaire.

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 15:23

 

Après les déclarations racistes à l’encontre des Roms, Valls s’en prend aux Lycéens prouvant que derrière ses paroles réactionnaires il y a des actes dans la continuité de ses prédécesseurs Guéant-Hortefeux-Besson.

 

Samedi dernier c’est Khatchik, originaire d'Arménie dont toute la famille habite en France, ses parents avaient quitté le pays pour des raisons politiques. Khatchik risque 3 à 5 ans de prison, vu qu'il n'a pas été recensé pour le service militaire (obligatoire en Arménie, il dure 2 ans).

 

Expulsé samedi dernier après avoir passé de nombreux jours au centre de rétention de Vincennes, on ne sait pas à l'heure actuelle s'il est en prison.

 

Leonarda, 15 ans, Kosovare a elle été carrément arrêtée par la police au cours d’une sortie scolaire afin d’être expulsé avec sa famille. Le car stoppé par les forces de police, Leonarda arrêtée devant tous ses camarades.

 

Ces cas ne sont malheureusement pas des cas individuels alors que M. Valls se vante d’avoir déjà expulsé plus de 18.000 personnes cette année après avoir battu en 2012 tous les records d’expulsions de la droite précédemment au pouvoir.

 

Après le drame de Lampedusa, la victoire du FN à Brignoles dimanche dernier, une rentrée où Valls, Hidalgo montrent du doigt les 20 000 roms vivant en France dans la peur plutôt que d’évoquer les vrais problèmes sociaux : chômage, santé, logement, éducation…

 

Il est temps que la jeunesse mette un point d’arrêt à ce dérapage que toute la classe politique opère vers l’extrême droite que ces mêmes politiques créditent de jour en jour.

 

Il y a urgence à mettre un point d’arrêt à cette politique inhumaine de chasse à l’homme qui ose à s’en prendre aux plus jeunes, à la sortie des écoles, collèges, lycées et facs, et place des familles entières, enfants compris entassés dans des centres de rétention.

 

La mobilisation s’amplifie de jour en jour et montre que la jeunesse refuse cette politique qui en plus de la priver de perspectives d’étudier, travailler plus tard dignement, d’avoir droit à une santé, une retraite, s’attaque maintenant à elle et expulse à tout va.

 

Lycéens, étudiants, enseignants, parents, mobilisons- nous pour que cette politique s’arrête, que les responsables démissionnent et que Khatchik, Leonarda et tous les anonymes dans la même situation puissent revenir en France finir leurs études.

 

Ce n’est qu’un début amplifions la mobilisation !

Valls dégage ta politique on en veut pas !

C’est pas Khatchik et Leonarda

qu’il faut expulser

c’est Valls qu’il faut virer.

 

 

C'EST VALLS ET TOUT LE GOUVERNEMENT QU'IL FAUT EXPULSER !
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 21:34

Un Cercle de Silence sera organisé

 

 

jeudi 17 octobre 2013

de 18h30 à 19h00

place de Jaude à Clermont Ferrand

 

Ce que nous refusons :

 

- capacité des centres de rétention multipliée par trois

- enfants privés de droits, au mépris de la Convention Internationale qui les protège

- enfermement et expulsion des étrangers

 

Dix années de cette politique ont mené à la condamnation de la France par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

 

Ce que nous demandons :

 

- droit de vote des étrangers

- suppression des objectifs chiffrés d'expulsion

- arrêt de l'enfermement des enfants et des familles

- confier les demandes d'asile au Ministère de la Justice ou des Affaires Étrangères et non au Ministère de l'Intérieur

- des procédures plus humaines en respectant la dignité de chacun

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 15:59

NON A LA REFORME FERROVIAIRE

OUI AU SERVICE PUBLIC DES TRANSPORTS GRATUITS

ACCESSIBLE A TOUS

NON A LA CASSE DE LA SNCF

 

JOURNEE DE GREVE

DES SALARIE(E)S DE LA SNCF

MERCREDI 16 OCTOBRE 2013

A L'APPEL DE SUD RAIL

RASSEMBLEMENT

10H00 DEVANT LA GARE

DE CLERMONT-FERRAND

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE SUD RAIL

AUVERGNE-BOURGOGNE OUEST

 

Mouvement social le mercredi 16 octobre 2013 à la SNCF

(Préavis national de grève SUD-Rail

du mardi 15 à 19h  au jeudi 16 à 8h)

 

Le mercredi 16 octobre, le conseil des ministres examine le projet de loi qui poursuit la désintégration du système ferroviaire.

SUD-Rail exige une autre réforme pour développer le service public ferroviaire.

Depuis 1997, SUD-Rail dénonce la création de RFF qui n’a fait qu’amplifier la dette. De plus, cette séparation de la SNCF en 2 entreprises, a considérablement dégradée les conditions d’exploitation du réseau.

 

Pourtant, le projet gouvernemental consiste à créer 3 entreprises juridiquement distinctes : une escroquerie intellectuelle. Il faut arrêter le démantèlement de la SNCF, réintégrer vraiment le système ferroviaire, donc réunifier la gestion de l’infrastructure et l’exploitation ferroviaire dans un établissement public unique et indivisible : La SNCF.

 

Le 16 octobre, SUD-Rail sera présent dans les gares, les centres ferroviaires ainsi que devant le ministère des transports pour exiger d’autres réponses que cette loi destructrice. Les cheminot-es et tous les travailleurs- ses du rail (sous-traitants et filiales sont aussi concernés) et les usagers pourront exprimer leur avis et ne pas laisser quelques ministres qui soutiennent le postulat idéologique de « Bruxelles », décider de leur avenir et de celui du service public ferroviaire.

 

EN GARE DE CLERMONT-FERRAND

 

Le 16 octobre, le syndicat SUD-Rail première organisation syndicale cheminote de la Région SNCF Auvergne Bourgogne-Ouest appelle les usagers et les cheminot-e-s au rassemblement devant la gare à 10h00.

A travers cette journée d’action dans les centres ferroviaires, SUD-Rail construit le mouvement national reconductible qui sera nécessaire pour obtenir satisfaction.

 

Voir tract d'appel pour les personnels

 

POUR LE DROIT AUX TRANSPORTS FERROVIAIRE POUR TOUS, LA SNCF N'EST PAS VENDRE
POUR LE DROIT AUX TRANSPORTS FERROVIAIRE POUR TOUS, LA SNCF N'EST PAS VENDRE

Voir tract en direction des usagers

POUR LE DROIT AUX TRANSPORTS FERROVIAIRE POUR TOUS, LA SNCF N'EST PAS VENDRE
POUR LE DROIT AUX TRANSPORTS FERROVIAIRE POUR TOUS, LA SNCF N'EST PAS VENDRE

Le NPA soutien la lutte des salariés de la SNCF

Le NPA appelle les usagers et les citoyens à venir participer au rassemblement à 10h00 devant la gare de Clermont-Ferrand pour dire NON à la casse de la service public.

Le NPA exige la gratuité des transports publics et leur accessibilité pour tous et toutes.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 17:04

Le 15 octobre est une journée de mobilisation dans toute la France contre la réforme des retraites à l'appel de plusieurs organisations syndicales.

 

 

Dans le Puy de Dôme à l'appel de la CGT

et avec la participation des syndicats SOLIDAIRE

UNE MOBILISATION AURA LIEU A RIOM

MARDI 15 OCTOBRE 2013

 

Programme de la journée :

· 10h00 : rassemblement devant le tribunal,

· 10h30 : départ en manifestation,

· 11h30/ 12h00 : arrivée de la manif devant le tribunal, casse-croûte

organisé par l'UL de Riom,

· jusqu'à la fin de la comparution (qui commence à 13h30), rassemblement en soutien à F.Fargheot.

 

Cette journée aura aussi pour revendication la défense des libertés syndicales et aussi de soutenir le camarade de la CGT(F.Fargheot) poursuivi par sa direction pour activités syndicales.

 

Voir tract d'appel UD CGT 63

POUR LA DEFENSE DE NOS RETRAITES ET POUR LA DEFENSE DES LIBERTES SYNDICALES

Communiqué de presse de Solidaires

 

L'union syndicale Solidaires appelle à se rassembler et à manifester à RIOM le 15 octobre 2013 à 10H00 contre la réforme des retraites et pour la défense des libertés syndicales. Le départ et l'arrivée auront lieu devant le tribunal."

 

 

 

POUR LA DEFENSE DE NOS RETRAITES ET POUR LA DEFENSE DES LIBERTES SYNDICALES

Le NPA appelle à participer en nombre à cette journée d'action

Le NPA apporte son soutien au camarade syndicaliste poursuivi en justice

Le NPA exige le retrait du projet de loi sur les retraites

Le NPA défend le droit à la retraite pour tous et toutes

Le NPA défend l'égalité de traitement entre les hommes et les femmes

Le NPA demande l'annulation de toutes les contre-réformes depuis 1993 (allongement durée cotisation, recul de l’âge légal et de l’âge pour le taux plein, décote, désindexation, augmentation du nombre d'années de référence de 10 à 25...) toutes ces mesures qui ont détruit le droit à une retraite digne de ce nom et fait la part belle aux systèmes privés pénalisent encore plus fortement les femmes.

Le NPA exige une retraite complète au plus tard à 60 ans (55 ans métiers pénibles) à 37,5 annuités maxi en incluant années de formation, d'étude après 18 ans, le chômage, le temps partiel ,75 % meilleur salaire brut,

Le NPA exige qu'aucune retraite ne soit inférieure au Smic : 1 700 € net

Le NPA défend l'indexation sur les salaires

Le NPA défend le salaire socialisé : financement par l'augmentation des cotisations sociales « patronales », partage des richesses (augmentation des salaires, égalité femmes-hommes...) et réduction massive du temps de travail hebdomadaire et au cours de la vie pour en finir avec le chômage.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 21:06

 

Le bilan du naufrage, au large de Lampedusa, du bateau de pêche parti de Libye où s’entassaient 500 migrants Erythréens et Somaliens se monte désormais à plus de 300 morts. Les médias, les politiques européens de tous bords parlent à qui mieux mieux de « drame » ou de « tragédie ». Ils veulent ainsi se dédouaner de toute responsabilité comme si ce drame n’était pas la conséquence de leur politique dite de « maîtrise des flux migratoires » qui condamne des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants à risquer leur vie.

 

 

DERRIERE LES LARMES DE CROCODILES

 

Cette nouvelle tragédie n’est que le dernier épisode d’une longue série. Au total, plus de 20 000 morts depuis 25 ans ! Et les responsables des politiques qui engendrent ces drames n’ont pas d’autre solution à proposer que de renforcer les barrières en place, c’est-à-dire d’aggraver la situation.

 

En dépit des déclarations de compassion, cela durera tant que les multinationales continueront de piller les matières premières, polluer les sols, l’air et l’eau, détruire les populations et leur environnement.

Cela continuera tant que les Valls et ses amis rivaliseront avec Copé et Le Pen pour développer la peur et la haine de l’autre, de l’étranger.

Cela durera tant que les puissances européennes affirmeront qu’elles ne peuvent ac-cueillir « toute la misère du monde » alors qu’elles sèment la misère et la guerre dans le monde.

 

DES FRONTIERES MORTELLES

 

La cause de ces drames en série ce sont les dispositifs de surveillance qui obligent les migrants à utiliser des moyens de plus en plus dangereux, les abandonnent dans la détresse entre les mains de passeurs sur les frêles barques de pêcheurs eux-mêmes ruinés par le développement de la pêche industrielle.

 

Le budget de l’Agence Frontex, créée pour gérer la coopération policière aux frontières extérieures de l’Union européenne, est passé de 6,3 millions d’euros en 2005 à plus de 118 millions en 2011. Elle disposait en février 2010 d’une flottille de 113 navires, 25 hélicoptères et 22 avions !

 

Et Laurent Fabius demande d’augmenter ses moyens ! Ce nouveau drame le prouve, aucun dispositif, aussi brutal soit-il, n’empêchera des êtres humains de tenter de fuir la violence et la famine.

 

POUR UNE EUROPE DE LA COOPERATION DES PEUPLES

 

Dans le même temps, les patrons voyous continuent de surexploiter les sans papiers taillables et corvéables, désignés à la vindicte des racistes, les plus exposés aux accidents de travail parfois mortels, au risque des logements insalubres, au développement de maladies que les entraves à l’accès au système de santé ne leur permettent même pas de traiter…

 

La réponse n’est pas plus de répression, mais plus de solidarité et la régularisation des sans-papiers qui leur permettra d’en finir avec la peur et de défendre leurs droits. L’issue n’est pas plus de barbelés mais la liberté de circulation.

 

Le capitalisme fait sa loi. Les peuples doivent construire entre eux les solidarités nécessaires pour résister ensemble à cette violence et construire un monde libéré de la loi du profit et de la concurrence entre toutes et tous.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 23:15

 

Le 11 octobre 2013, un appel à la grève a été lancé par la CGT pour l'ensemble des salariés des usines MICHELIN en France.

 

* Pour dire NON à la politique des bas salaires

*Pour dire NON à la flexibilité

*Pour dire NON aux sous emplois

*Pour dire NON aux licenciés boursiers

 

*Pour dire OUI aux augmentations de salaires

*Pour dire OUI aux embauches de personnel

 

Voir le tract CGT Michelin Clermont-Ferrand

 

 

 

 

11 OCTOBRE 2013 : JOURNEE DE MOBILISATION DES SALARIES DES USINES MICHELIN FRANCE

Voir tract de la fédération nationale des industries chimiques

11 OCTOBRE 2013 : JOURNEE DE MOBILISATION DES SALARIES DES USINES MICHELIN FRANCE
11 OCTOBRE 2013 : JOURNEE DE MOBILISATION DES SALARIES DES USINES MICHELIN FRANCE

COMMUNIQUE DU NPA 37 du 10 octobre 2013

pour soutenir la lutte des salariés Michelin de Joué les tours

 

 

C'EST MICHELIN QU'IL FAUT LICENCIER !

 

« Michelin montre encore une fois son vrai visage,

par son mépris à l'égard de ses salariés-es. »

 

Non content de les priver de boulot, de jeter des familles entières dans le désarroi, il reste droit dans ses bottes dans le cadre des négociations.

 

Le NPA dénonce ce patron voyou, qui n'a comme seule boussole que le profit, toujours plus de profit. Faut-il rappeler qu'en 2012, ses bénéfices ont progressé de 7,4% et que les résultats du premier semestre 2013 confirment cette progression ?

 

Rien ne justifie donc économiquement la fermeture du site de Joué et les suppressions d'emplois qui vont avec, et, d'autre part, il a largement les moyens de satisfaire les revendications de l'intersyndicale de Joué les Tours au sujet du plan social. Une telle situation ne devrait pas exister sous un gouvernement de gauche...mais encore faudrait-il qu'il soit de gauche !

 

Le Parti Socialiste qui a toutes les clés du pouvoir ne lève pas le petit doigt pour aider les travailleurs-euses en lutte contre leur patron. Il a clairement fait le choix du Medef, à Michelin comme partout ailleurs.

 

Pourtant ce type de licenciements devrait être interdit. Aujourd'hui, le NPA est totalement solidaire de la lutte des salariés-es de Michelin, de leurs actions et de leur colère.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du npa-63
  • : Campagne du NPA
  • Contact

Recherche